Relations ergothérapeutes – enseignants

Boy playing with his therapist using a ball

Définition de l’ergothérapie

L’ergothérapie est une profession de santé qui permet de prévenir, réduire ou supprimer les situations de handicap en tenant compte des habitudes de vie des personnes et de leur environnement. Le but est de préserver ou développer leur indépendance et leur autonomie nécessaire à la vie quotidienne,  familiale et professionnelle. L’ergothérapeute peut intervenir dans tous les domaines. (passeportsanté)

 

L’inclusion, qu’est ce que c’est ?

Le but de l’inclusion est d’assurer à tous une scolarisation égalitaire de la maternelle au lycée, quelque soit leurs différences ou difficultés. Cette notion a fait apparaître celle des enfants à BEP (Besoins Éducatifs Particuliers).  (eduscol.education)

Ces enfants ont, d’une manière ou d’une autre, plus de mal à apprendre que les autres élèves. Cela peut se traduire par un handicap. Pour pouvoir mettre en place cette inclusion, l’école doit assurer une différenciation pédagogique entre ses élèves. Il s’agit d’adapter l’enseignement aux élèves en fonction de leurs difficultés. Ainsi, ce n’est plus l’élève qui se plie à l’école, mais bien l’école qui s’adapte aux enfants. (eduscol.education)

L’école inclusive prend en compte la singularité des élèves et leurs besoins éducatifs particuliers. Elle se doit :

  • D’offrir aux élèves une éducation de qualité en respectant la diversité, les besoins et les capacités de chaque élève
  • De maximiser le potentiel intellectuel, physique et social de chacun
  • D’assurer un climat scolaire non discriminant (eduscol.education)

Relation entre ergothérapeute et enseignant 

Dans le cadre de la loi n° 2005-102 du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, l’ergothérapeute peut intervenir à l’école pour aider certains élèves en difficulté, reconnaissant alors leurs droits et leurs besoins spécifiques. Le but est d’améliorer l’accessibilité et la participation à la vie sociale de l’élève. De plus, la circulaire n° SG/2018/256 du 22 novembre 2018 relative à la mise en place des plateformes d’orientation et de coordination dans le cadre du parcours de bilan et d’intervention précoce pour les enfants avec des troubles du neurodéveloppement prévoit de relier les établissements scolaires à un ensemble de professionnels libéraux spécialisés dans le diagnostic des troubles du neurodéveloppement chez les élèves.

L’ergothérapie à l’école

 

Quel encadrement juridique ?

Selon le code de l’éducation et son article L.112-2, “l’intégration scolaire des jeunes handicapés doit être favorisée”. S’ajoute à cela, la circulaire sur le financement de matériels pédagogiques adaptés au bénéfice d’élèves présentant des déficiences sensorielles ou motrices dans laquelle il est mentionné un budget alloué à l’acquisition de matériel adapté pour la scolarité pour les jeunes dans le besoin. Il peut s’agir d’ordinateurs, de livres avec supports adaptés (texte braille).

Les moyens sont distribués après avis favorable de la commission départementale d’éducation spéciale (CDES) composée d’un médecin spécialiste, d’un enseignant spécialisé mais aussi de l’ergothérapeute.

Aujourd’hui, l’ergothérapeute ne fait pas partie de l’équipe pédagogique de l’école, or, de nombreux chercheurs éprouvent l’importance de la place de l’ergothérapeute à l’école. En effet, l’enseignant peut rencontrer des difficultés à comprendre les difficultés présentes chez certains élèves dans leurs apprentissages. L’intervention de l’ergothérapeute dans le cadre scolaire permet de détecter plus facilement la difficulté et d’y remédier avec la mise en place d’une compensation.

Néanmoins la présence des ergothérapeutes au sein des écoles présente encore quelques barrières car les enseignants ne savent pas forcément qui contacter et manque d’information à ce sujet. De plus, les contacts avec les professionnels de santé sont limités. La clause de confidentialité est également un frein pour les enseignants car ils n’ont pas tous les retours nécessaires sur l’état de santé de leur(s) élève(s).

L’ergothérapie d’un océan à l’autre

L’ergothérapie au Canada

D’après A-A. Mongrain, au Canada, environ 6,3% des ergothérapeutes travaillent dans les écoles ou les commissions scolaires. Malgré l’efficacité démontrée de l’ergothérapie en milieu scolaire, au Québec, les ergothérapeutes ne font généralement pas partie des professionnels de la santé œuvrant dans les écoles. Les services d’ergothérapie en milieu scolaire sont développés de façon inégale au Canada malgré leur efficacité démontrée.

D’après E. Jasmin, une faible implantation de ces services au Québec est remarquée, attribuable à une méconnaissance de cette pratique professionnelle. Les services d’ergothérapie en milieu scolaire seraient surtout disponibles dans la région de Montréal et organisés selon un modèle de services traditionnel, cela révèle une disparité interrégionale au regard de l’accès à l’ergothérapie en milieu scolaire.

 

Article rédigé par Margot Foutel, Flavie Liot, Salomé Rogue, Kassandra Roze & Justine Turpin

salome.rogue

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.