La dyslexie

Les Troubles Spécifiques du Langage et des Apprentissages (TSLA) (également nommés les troubles "dys") comprennent les troubles déficitaires de l'attention (avec ou sans hyperactivité) (TDA/H) ainsi que la dyspraxie, la dyscalculie, la dysgraphie, la dysorthographie, la dysgraphie, dysphasie et la dyslexie. C'est à ce dernier que nous allons nous intéresser.

 

Mais, c'est quoi 

Les difficultés d’un dyslexique peuvent se traduire par une grande lenteur à identifier les mots écrits, une incapacité à apprendre les correspondances entre graphèmes et phonèmes, des omissions de lettres dans les mots, ainsi qu’une impossibilité à mémoriser l’orthographe de mots irréguliers. 

 

Combien d'élèves sont concernés ?

En France, on compte 4 à 5% des élèves d'une classe d'âge qui sont dyslexiques. Cela correspond à environ un élève sur une classe de 25 élèves. 


La prise en compte de la dyslexie à l’école

C’est seulement après un bilan orthophonique effectué avec un orthophoniste que quelqu'un peut être déclaré dyslexique.

 

Les signes au quotidien : 

L’enfant dyslexique éprouve souvent des difficultés à s’organiser et à gérer son temps, ces difficultés peuvent lui causer des problèmes tant à l’école qu’à la maison.

Pour cela, nous (enseignants et parents) pouvons lui fournir des clés : 

  • donner des repères de temps (au niveau d’un exercice, au niveau de la semaine...)
  • élaborer des cartes mentales afin d’effectuer des liens
  • favoriser l’estime de soi : éviter les comparaisons, fixer des objectifs réalisables...
Qu'est ce que c'est et d’où ça vient ?

CE N’EST PAS

             

C’EST

                                    
  • Un retard intellectuel
  • Une pathologie
  • un trouble neurologique
  • Une scolarisation inadéquate
  • Un manque de motivation
  • Un problème moteur
  • Une pathologie de l’apprentissage du traitement de l’écrit
  • Une forte surcharge cognitive pendant le processus