L’album sensoriel

I- Présentation aux élèves

Afin d’éveiller les sens des élèves, notamment ceux du toucher et de la vue, nous avons pensé à créer un album sensoriel. Celui-ci est entièrement conçu par l’adulte mais à destination des enfants de cycle de 1. A l’aide de différents matériaux, nous avons choisi des éléments familiers aux enfants comme un soleil, une pomme, des branches d’un sapin, de la laine, de l’eau. Pour dynamiser cet aspect du toucher, nous avons rajouté du  mouvement : le soleil tourne, les aiguilles sont amovibles tout comme les mouvements de l’eau, les yeux en 3D. En ce qui concerne la vue, chaque page représente une couleur. Les objets qui s’y trouvent sont tous du même coloris mais avec des nuances.

 

 

 

II – Les concepts scientifiques

Qu’est-ce qu’un organe sensoriel ?

L’organe sensoriel est un organe qui offre un sens comme les oreilles (l’ouïe), les yeux (la vue), le nez (l’odorat), la langue (le goût) et la peau (le toucher).

Five senses vector icons set isolated white. Smell and see, feel and hear illustration

Ces sens ont une importance considérable chez l’enfant puisqu’ils sont le point de contact entre l’intérieur et l’extérieur. L’enfant se construit ainsi une représentation du monde de plus en plus proche de la réalité à partir de ce qu’il va percevoir des sens. Par ailleurs, le philosophe Saint-Thomas d’Aquin nous dit au XIIIème siècle : « Rien n’arrive à l’intelligence qui soit d’abord passé par les sens. » À travers l’album sensoriel, nous avons donc décidé de privilégier deux sens : la vue et le toucher. La vue, qui passe par le nerf optique, offre une sensibilité à la lumière, aux couleurs, à la forme et à l’apparence des produits. Le toucher, qui passe par les nerfs rachidiens, le nerf facial et le nerf trijumeau, offre une sensibilité à la pression, aux vibrations et à la forme, ce sera cette dernière qui sera privilégiée dans notre album sensoriel.

L’album sensoriel va donc permettre à l’élève de devenir un explorateur de la réalité du monde qui l’entoure.

 

 

III – Les liens avec le socle commun de compétences, de connaissances et de culture

Dans le socle commun de connaissances, de compétences et de culture se trouve 5 grands domaines. Ces derniers sont présents dans l’ensemble de la séquence.

Le domaine 1 « les langues pour penser et communiquer » est omniprésent. En effet, à chaque séance, l’enfant doit s’exprimer, comprendre une consigne ou encore émettre une hypothèse. Pour préciser, nous pourrions dire que deux points de ce domaine sont essentiels ici. Il s’agit de « comprendre, s’exprimer en utilisant la langue française à l’oral et à l’écrit » ainsi que « comprendre, s’exprimer en utilisant les langages des arts et du corps ». Lors de la création de la lettre sensorielle, c’est à travers la production artistique que l’enfant s’exprime et assimile la reconnaissance de son initiale. Nous pourrions aussi citer l’exemple du parcours de motricité : via les sensations que le corps ressent, l’enfant comprend qu’il existe des textures différentes.

Le domaine 2, lui, s’intitule « les méthodes et outils pour apprendre ». Là aussi, les élèves doivent détenir les billes nécessaires pour réussir dans leurs tâches. Il s’agit notamment « d’ organiser son travail » et de « développer les compétences méthodologiques ». Ils ont recours à cela lors de la création de la lettre par exemple : choisir un matériel adéquat à la forme de l’initiale. Grâce à l’album sensoriel, les enfants entrent en communication les uns avec les autres : un autre point de ce domaine est alors abordé : « utiliser des supports écrits pour développer le goût des échanges ».

En prenant la parole, en exprimant leur avis et s’essayant au parcours de motricité, les enfants développent deux points importants du domaine 3 qui est « la formation de la personne et du citoyen ». Il s’agit de « développer le sens des engagements et de l’initiative » et « développer le jugement et la confiance en soi ».

Le domaine 4 « les systèmes naturels et les systèmes techniques » s’exerce dans cette séquence grâce a l’album qui leur permet de développer leurs connaissances dans la fonctionnalité de choses qui les entourent de plus ou moins loin : l’eau, les animaux, le soleil… En se référant à ce domaine, nous pouvons citer ce point « accéder à la connaissance du monde vivant, à l’observation et à la description de phénomènes naturels, et à la compréhension des fonctions et des fonctionnements d’objets simples par la démarche d’investigation ».

Enfin, nous retrouvons « les représentations du monde et l’activité humaine » qui représentent le domaine 5. « Construire une culture commune : découverte de l’environnement proche et plus éloigné » est aussi un point essentiel de cette séquence.

 

IV – Proposition de séquence en lien avec l’album sensoriel

Séance 1 : Présentation de l’album, travail autour du champ lexical du livre. Les élèves découvrent et manipulent l’objet.

Vector illustration of teacher & little students reading books together. Early childhood development, learning & education, nursery, kindergarten, elementary school concept. Cartoon character drawing.

Séance 2 : Description de l’album, l’enseignant.e donne le nom des éléments et les décrit. Les élèves font le lien avec les objets du quotidien et leur expérience.

Séance 3 :  Mise en place de plusieurs groupes. Le premier groupe travaillera avec l’album en le manipulant et en découvrant les mécanismes qui s’y trouvent. Le second groupe créera une lettre sensorielle. Pour cela, les élèves colleront le matériaux qu’ils choisissent sur une lettre, qui représente la première de leur prénom, qu’ils auront au préalable découpées. Les élèves du troisième groupe reconstitueront un puzzle de la page de garde de l’album.

Séance 4 : Reconnaître son initiale en manipulant la lettre sensorielle. Comparer les matières utilisées à celles de l’album. Est-ce que c’est mou, est dur, doux… ? A quoi cela ressemble-t-il ?

Séance 5 : Parcours de motricité travaillant le sens du toucher.

 

Grâce à cet album, une ouverture est possible sur une autre activité dans « questionner le monde » :

  • La notion de vivant et non vivant

Vivant : le crocodile, les poissons, la grenouille  

Non vivant : la gomme, l’eau, l’éponge

fanny.omnes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.