DECOUVERTE DU BEEBOT

Dès le plus jeunes âge les enfants sont au contact du numérique, l’école a pour rôle de leur donner des repères pour en comprendre l’utilité et commencer utiliser les nouvelles technologie de manière adaptée. Ainsi, le robot BeeBot permet une introduction au numérique 

Le robot BeeBot pour les enfants est un outil adapté pour le cycle 1 et pour le début du cycle 2, grâce à son aspect esthétique qui est tout de suite très attractif et motivant pour les jeunes élèves. 

L’utilisation du robot est un travail auto-correctif puisque les élèves savent directement si le programme rentré fonctionne ou non. 

Présentation de BeeBot 

BeeBot est un robot en forme d’abeille qui peut de se déplacer grâce à l’utilisation d’une programmation composé de 7 boutons. Il permet de travailler l’orientation spatiale, appréhender les directions et situer un objet par rapport à soi. 

4 boutons orange dédiés à la direction comme ci-dessous. 

 

Le robot peut garder en mémoire jusqu’à 40 mouvements si on ne clique pas sur le bouton « X » avant de rentrer un nouveau programme.
Le robot avance de 15 cm à chaque déplacement, et pivote de 90° lors de ses rotations vers la droite et la gauche.

De plus le robot émet des sons lorsque que le programme est arrivé à la fin de son trajet.
Il s’utilise sur un tapis quadrillé avec des carrés de 15 cm de côtés, avec une variété de tapis adaptable (les nombres, les couleurs, les lieux, etc…)
Ce robot fonctionne avec une batterie rechargeable.
Il faut compter une centaine d’euros pour ce robot Beebot.

Vidéo « Découverte de Beebot en maternelle »

Prolongement des activités BeeBot.

  • Utilisation du BeeBot avec une spirale des nombres pour travailler la comptine numérique de 1 à 10.
  • Défier une autre classe : Coder à un déplacement et proposer à une autre classe de retrouver ce déplacement.
  • Activité en autonomie avec le tapis de jeux et le robot BeeBot
  • Fiche de travail (voir ci-dessous)

 

Lien avec la recherche

https://www.cairn.info/revue-la-nouvelle-revue-de-l-adaptation-et-de-lascolarisation-2013-3-page-301.htm

Robotique pédagogique : et si on changeait de paradigme ? Éric GREFF Docteur en didactique de l’informatique Enseignant à l’INSHEA, Suresnes

Cet article traite de la robotique pédagogique, concept apparu dans les classes ordinaires dans les années 1980. Il paraît important de présenter aux élèves handicapés des apprentissages en lien avec cette nouvelle pédagogie. Cette pédagogie vise à l’acquisition de connaissances et compétences dans les domaines comme les sciences expérimentales, la technologie et/ou l’informatique. L’usage pédagogique des robots permet de prendre en compte différents aspects d’analyse, de contrôle et de modélisation des différents éléments cybernétique.

La robotique pédagogique est présentée sous trois aspects :

  • Robotique pédagogie « technologique » consiste à fabriquer un robot en utilisant des moteurs électriques, des engrenages des modules de commande
  • Robotique pédagogie « micro-mondes » s’appuie sur un robot du commerce déjà construit et possédant un mode de programmation simple et adapté pour mettre en place les apprentissages.
  • Robotique pédagogie « comportementale » implique la notion de     « comportements »

Aujourd’hui, les robots ouvrent des perspectives de recherche encore trop peu explorées. Beaucoup d’exemples restent à disposition des enseignants pour mettre en place leurs apprentissages.  

Bibliographie

https://www.cairn.info/revue-la-nouvelle-revue-de-l-adaptation-et-de-lascolarisation-2013-3-page-301.htm

https://cache.media.education.gouv.fr/file/MEN_SPE_2/84/6/2015_BO_SPE_2_404846.pdf

https://canope.ac-besancon.fr/blog/wp-content/uploads/2016/07/beebot-Canope-25-2016.pdf

Ex M1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.