28 février 2021

Communication à l’école avec un support numérique : le blog

L’utilité d’un blog à l’école : ses possibilités et ses limites.

I) Partie notionnelle : les différentes typologies du blog

II) Intérêts et objectifs pédagogiques

III) Les limites de cette pratique

 

Avant propos,

     Depuis maintenant plusieurs années, nous sommes entourés par les nouvelles technologies. Elles ont modifié notre quotidien et ont façonné de nouveaux comportements chez l’Homme. Cet essor industriel technologique n’est donc pas sans conséquence pour notre société. De plus en plus d’individus dépendent de ce que qualifient certains scientifiques et ingénieurs comme l’avancée majeur de notre époque.

Bien qu’un bon nombre d’études ait incité la population à revoir son opinion sur les conséquences de technologies, il reste encore notamment chez les jeunes un besoin intensif de se sentir en contact avec le monde virtuel. Interdir les nouvelles technologies à l’école n’est pas envisageable et surtout inutile. Elles peuvent être utilisées à des fins altruistes, intellectuelles, pour la recherche et permettre à l’Homme de pouvoir découvrir le monde qui l’entoure autrement.

Il est de notre devoir d’éduquer les enfants qui feront le monde de demain. En effet, il est de notre ressort de leur inculquer des valeurs et principes auxquels ils se référeront plus tard. Dès leur plus jeune, âge ils seront en contact avec les nouvelles technologies. Il faudra veiller à ce que leur rapport à ces outils soit sain.

Nous avons choisi de porter notre attention sur une des rencontres entre l’enfant et cet outil dans l’environnement scolaire. Aujourd’hui, les écoles sont de plus en plus équipées et font entrer la sphère du numérique au sein de l’enseignement notamment depuis la loi de refondation de 2013 qui place l’école sous l' »ère du numérique » et les programmes de 2016.

Le thème du numérique à l’école reste très vaste et il nous a fallu centrer notre sujet sur un point précis de l’utilisation de ces outils. Utilisés dans la majeur partie pour communiquer avec autrui, nous avons décider d’orienter nos recherches sur les blogs à l’école et d’étudier les liens école-famille avec ce nouvel outil.

Mais qu’est-ce qu’un blog ? Quel est son but dans l’environnement scolaire ? Qu’est-ce que cela apporte à l’élève ? sont des questions auxquelles nous allons tenter de répondre.

Dans un premier temps, nous allons centrer notre argumentation sur les différentes typologies des blogs en étudiant quelles utilisations nous pouvons en faire dans divers domaines. Puis, nous focaliserons notre recherche sur les intérêts pédagogiques que ces derniers apportent dans la sphère de l’éducation scolaire avant d’évoquer les limites qui peuvent apparaître à travers différents comportements.

Toutefois, il nous parait important de préciser que nous avons ciblé notre sujet sur un seul des nombreux aspects de l’utilisation que peut avoir le « blog ». Ainsi, l’étude présente ne fait état uniquement d’informations portant sur la relation du numérique avec l’institution scolaire. Elle ne permet pas de répondre à toutes éventuelles questions sur le blog.

Les différentes typologies de blog

Le « blog » nommé par contraction des mots « Web Log » (soit carnet de bord web en anglais) est un site web personnel dans lequel un ou plusieurs auteurs publient au fil du temps des articles organisés en catégories et affichés dans l’ordre chronologique inverse. Un blog peut regrouper des dessins, des nouvelles, un journal intime, des poèmes, des opinions etc.

Il peut y avoir différents usages du blog selon les utilisateurs et les pratiques. Pour commencer, le blog doit être hébergé sur une plateforme qui peut-être différente selon les usages désirés. En effet, l’utilisateur du blog doit créer du contenu qu’il met ensuite sous forme d’articles et qu’il peut publier à la vue de ses lecteurs. De nombreux enseignants recherchent des plateformes sécurisées pour pouvoir publier le contenu des activités, des nouvelles de la classe mais aussi des photos de leurs élèves sans que cela ne soit à la vue de tous les internautes. Il existe des blogs sécurisés demandant un mot de passe aux personnes qui veulent accéder au serveur. L’enseignant choisit a qui le transmettre, bien souvent cela ne concerne que les parents. Bien entendu, avant de poster des photos des élèves sur internet, l’enseignant doit avoir une autorisation signée des parents, comme nous pouvons le relever dans la circulaire n°2006-137 du 25-8-2006 : Le rôle et la place des parents à l’école.

Il existe différents types de serveurs sécurisés et utilisés par les enseignants puisque le Ministère de l’Education n’en a pas encore crée un officiel. Ainsi, les enseignants peuvent travailler sur des plates-formes spécialisées dans les blogs – pas uniquement dans un but éducatif – comme WordPress ou Canalblog. D’autres enseignants préfèrent travailler sur des serveurs spécialisés dans l’accueil de sites éducatifs comme Toutemonannée.com ou Beneyluschool.com. Tout cela permet aux professeurs de créer du contenu afin de le partager avec les parents sans qu’il soit à la vue de tous les internautes. Cependant, il est nécessaire de demander l’autorisation à l’Inspecteur avant de créer un blog. L’Inspecteur est responsable des contenus diffusés au sujet de l’école.

 

blog-ecole-3cas

http://blogue-ton-ecole.ac-dijon.fr

 

Par ailleurs, il existe différentes conceptions quant à l’utilisation du blog.

Certains enseignants l’utilisent uniquement pour communiquer au sujet de grands évènements concernant les élèves : voyages scolaires, fête de l’école … afin de partager ces étapes de l’année scolaire avec les parents. Ces blogs sont donc mis à jours de manière très aléatoire et peu régulière. Une variante du blog peu alimenté peut trouver la forme du site de l’école où les enseignants postent de temps à autres des informations concernant leur classe ou les évènements importants de l’école. Un blog n’est pas synonyme d’un enseignant utilisateur pour sa classe, il peut être partagé entre différentes mains et différents niveaux. C’est d’ailleurs une bonne alternative s’il est compliqué à l’enseignant de gérer seul un suivi régulier de son site.

D’autres enseignants vont travailler sur la régularité et la longévité de leur blog en le mettant à jour de manière hebdomadaire voire presque quotidienne dans certains cas. On peut distinguer plusieurs usages :

  • L’utilisation du blog comme un outil de communication avec la famille : une variante du carnet de liaison. On y poste les différentes informations importantes : absence, grève, demande de matériel à apporter, la place du règlement scolaire, le menu de la cantine etc. Ainsi, si les parents sont investis dans le suivi du blog, ils peuvent être au courant de ces informations. Il peut aussi être utilisé comme une messagerie permettant l’échange direct entre les parents et l’enseignant sans passer par l’enfant.
  • L’utilisation du blog comme le cahier de la classe où l’on y poste une fois par semaine minimum une activité réalisée en classe (si elle sort de l’ordinaire, c’est mieux!) mais cela permet de travailler avec les élèves sur la construction d’un article ou les familles peuvent être ainsi plus impliquées dans la scolarité de leur enfant.

 

 

Les intérêts et objectifs pédagogiques du blog

 

images

http://techbloke.com/howto-blogging-for-business/

L’usage d’internet n’est pas toujours vu d’un bon oeil par les parents ou certains professionnels mais cela peut tout de même ouvrir de nouvelles perspectives de communication. Effectivement, un blog à l’école n’est pas uniquement là pour suivre la tendance. Un réel intérêt pédagogique se dégage de cette pratique. Un blog doit être perçu comme un journal de bord de la classe ou parfois de l’école. Les enseignants qui s’impliquent dans cette activité prenante ont pour objectif principal d’éduquer leurs élèves aux usages de médias à l’école mais aussi dans le cadre privé. En effet, les enseignants peuvent apprendre les élèves à développer un regard critique sur ce qui se trouve sur les différents sites internet mais également en leur apprenant quels sont leurs droits et devoirs sur la toile.

La loi de refondation de 2013 met l’accent sur le numérique pour aider les enseignement dans la mise en place de leurs missions fondamentales.

  • « Le numérique modifie profondément notre relation au savoir et à la connaissance et interroge, par là même, la place et le rôle de l’institution scolaire. L’École doit  devenir actrice pour pouvoir accompagner les élèves dans une société dont l’environnement technologique se transforme de plus en plus rapidement.
  • Le numérique peut aider l’École dans l’accomplissement de ses missions fondamentales : instruire, éduquer, émanciper et former les enfants d’aujourd’hui pour qu’ils deviennent les citoyens épanouis et responsables de demain.
  • Il permet notamment de développer des pédagogies différenciées, de renforcer l’interactivité des cours, d’encourager la collaboration entre les élèves et le travail en autonomie ou encore d’offrir des possibilités nouvelles pour les élèves en situation de handicap. Faire entrer l’École dans l’ère du numérique, c’est donc apprendre et enseigner autrement, pour favoriser la réussite de tous.
  • Le projet de loi confie à l’École une nouvelle mission : celle d’éduquer au numérique. Une formation à l’utilisation des instruments et ressources numériques sera dispensée de l’école primaire au lycée afin de transmettre à tous les élèves les connaissances et compétences nécessaires à une maîtrise de l’information devenue aujourd’hui la condition de l’accès aux autres savoirs.
  • Le projet de loi crée également le service public de l’enseignement numérique. Ce nouveau service public devra organiser, à destination de l’ensemble de la communauté éducative, une offre de productions pédagogiques numériques à finalités éducatives, culturelles ou scientifiques. Il mettra à disposition des enseignants des outils de suivi de leurs élèves et de communication avec leur famille, ainsi que des contenus et services destinés à leur formation initiale et continue. »

Projet de loi pour la refondation de l’École : une École juste pour tous et exigeante pour chacun

En outre, la loi de refondation de l’école continue de travailler sur les relations des parents avec l’école en encourageant la démarche partenariale, notamment avec les parents d’élèves. Il y a un véritable travail pour améliorer le climat scolaire notamment en redynamisant les instances consultatives entre les associations de parents et l’école depuis les années 1980.

Désormais, au coeur des pratiques éducatives les familles se doivent d’être engagées dans la scolarité de leur enfant. Cette implication témoigne entre autres de la réalité d’une « cause déterminante » sur la réussite des élèves. Il est cependant important de souligner que des inégalités restent présentent comme : le rapport des parents avec l’école et/ou encore la coopération inéquitable des écoles avec ces derniers.

Cette nouveauté permet aux parents d’entrer plus facilement en contact avec le corps enseignant, mieux comprendre la « vie de l’établissement » ou encore de ce familiariser avec les projets de ce dernier.Toutefois, il est nécessaire d’insister sur ces accès auxquels les familles peuvent avoir recours. En effet, l’école d’aujourd’hui n’arrive pas toujours à faire le lien entre famille et école puisqu’elle rencontre un public de plus en plus hétérogène.

Dans le référentiel de compétences des professeurs et personnels d’éducation de juillet 2013, nous pouvons relever la compétence P12 : coopérer avec les parents d’élèves. Il y a un véritable travail sur le principe de co-éducation notamment en ouvrant les portes de l’école pour redynamiser le dialogue avec les parents ou en rendant effectif le droit d’information et d’expression des parents (dans les écoles, on doit recevoir normalement deux fois par an les parents).

« Pour garantir la réussite de tous, l’école se construit avec la participation des parents, quelle que soit leur origine sociale. Elle s’enrichit et se conforte par le dialogue et la coopération entre tous les acteurs de la communauté éducative. »

Article L111-1 du code de l’Education

Créer un blog à l’école primaire est une pratique qui s’inscrit dans les programmes 2016 puisqu’il permet aux enfants de s’entraîner à écrire de manière autonome de courts textes sur un clavier. Le blog permet de travailler la maîtrise de la langue écrite et orale puisque la rédaction des articles est souvent collaborative avant que différents élèves prennent en main la rédaction en respectant les règles typographiques propres à l’informatique. La pratique du blog peut également permettre de mettre en place des travaux d’équipes et ainsi développer chez les élèves une certaine entraide et coopération.

Le numérique dans les programmes 2016

Cycle 2 

Domaine 2 : Les méthodes et outils pour comprendre

« En français, extraire des informations d’un texte, d’une ressource documentaire, permet de répondre aux interrogations, aux besoins, aux curiosités ; la familiarisation avec quelques logiciels (traitement de texte avec correcteur orthographique, dispositif d’écriture collaborative…) aide à rédiger et à se relire.

La fréquentation et l’utilisation régulières des outils numériques au cycle 2, dans tous les enseignements, permettent de découvrir les règles de communication numérique et de commencer à en mesurer les limites et les risques. »

Domaine 3 : La formation de la personne et du citoyen

« Il est sensibilisé à un usage responsable du numérique. »

Français – Ecriture

« Les élèves développent une attitude de vigilance orthographique, soutenus par le professeur qui ré- pond à leurs demandes d’aide. Le recours aux outils numériques (traitement de texte avec correcteur orthographique, dispositif d’écriture collaborative…) peut permettre d’alléger la tâche de rédaction et de relecture. »

Cycle 3

Domaine 2 : Les méthodes et les outils

« Les apprentissages doivent également contribuer à faire acquérir la capacité de coopérer en développant le travail en groupe et le travail collaboratif à l’aide des outils numériques, ainsi que la capacité de réaliser des projets. »

« La maitrise des techniques et la connaissance des règles des outils numériques se construisent notamment à travers l’enseignement des sciences et de la technologie où les élèves apprennent à connaitre l’organisation d’un environnement numérique et à utiliser différents périphériques ainsi que des logiciels de traitement de données numériques (images, textes, sons…). »

« En français, les élèves apprennent à utiliser des outils d’écriture (traitement de texte, correcteurs orthographiques, dictionnaires en ligne) et à produire un document intégrant du son et de l’image. »

Français – Ecriture

« Parallèlement, l’usage du clavier et du traitement de texte fait l’objet d’un apprentissage plus méthodique. »

Au cycle 3, les élèves affirment leur posture d’auteur et sont amenés à ré échir sur leur intention et sur les différentes stratégies d’écriture.

Dans la continuité du cycle 2, dictée à l’adulte ou recours aux outils numériques (reconnaissance vocale) pour les élèves qui ont encore des difficultés à entrer dans l’écriture.

 

Attention aux limites de cette pratique !

 

834-300x175
http://blog.astrapi.com/parents/ma-mere-est-accro-a-son-portable/

    Par ailleurs, il est important de ne pas perdre de vue qu’un usage du blog avec les élèves ainsi que les TICE doit être raisonné. Cet usage doit être aussi raisonné chez les lecteurs – souvent les parents- qui peuvent, parfois, se laisser aller dans le nombre de commentaires laissés sous des articles ou encore la fréquentation (trop) régulière du blog. En effet, une des limites de ce nouveau moyen de communication est de créer des inégalités de suivi entre des parents totalement désinvestis de la scolarité de leurs enfants qui ne vont pas s’intéresser au blog et des parents, au contraire, bien trop présents n’hésitant pas à le montrer à l’aide de commentaires. Bien entendu, en règle générale, les parents ont un profil qui se situe à la frontière des deux. Cependant, il faut prendre en compte ces différents comportements. Les commentaires peuvent être filtrés, c’est-à-dire que l’enseignant peut les lire avant qu’ils ne soient publiés sur le blog et choisir de les rendre publics ou non. Pour les parents n’ayant pas d’accès internet ou ne souhaitant pas s’investir dans la lecture assidue du blog, l’enseignant peut imprimer certains articles ou transmettre les fichiers publiés sur une clé USB.

Un inconvénient assez récurrent et qui peut expliquer le manque de régularité de certains utilisateurs est que sous des aspects ludiques, le blog n’est pas toujours si facile à tenir. Le maintien d’un site régulièrement demande beaucoup de travail aux enseignants qui doivent travailler les contenus d’articles avec leurs élèves avant de les corriger puis les mettre en forme et en page et enfin, les publier ! La mise à jour n’est donc pas toujours évidente et la tenue du blog peut vite devenir une surcharge de travail.

Nous n’en avons pas encore parlé puisque cela semble évident mais la création d’un blog implique d’avoir le matériel nécessaire pour travailler en classe. Certaines écoles sont équipées de postes informatiques trop anciens pour réussir à mettre jour différents logiciels et peut empêcher de travailler sur les différentes plates-formes que nous avons évoqué précédemment.

Conclusion

     En définitive, l’usage du blog à l’école commence à devenir une pratique connue et reconnue pour ses intérêts pédagogiques de par ces multiples facettes. L’école est entrée dans l’ère du numérique depuis les programmes de 2015 et évolue au fur et à mesure que la société se développe. L’usage d’un blog à l’école permet de développer les échanges école-famille.
En outre, le numérique doit être utilisé avec les élèves afin de les préparer aux différents usages que la toile leur offre. Ainsi, il nous parait important de travailler avec eux la notion de droit informatique et de les prévenir des limites que les sites internet et le numérique peuvent présenter – même le blog de la classe !

Source : https://lesbrouillons.wordpress.com/tag/parents/

 

https://lesbrouillons.wordpress.com/tag/parents/

 

 

 

17 réflexions sur « Communication à l’école avec un support numérique : le blog »

    1. Selon nous et les blogs que nous avons pu parcourir, l’hyper-connexion des parents peut varier selon la fréquence des mises à jour du blog de la classe.

    1. Le blog n’a pour but de remplacer le contact entre l’enseignant/e et les parents, il a pour but d’être complémentaire aux réunions, rendez-vous …
      Des solutions peuvent être trouvées pour les familles qui ne possèdent pas internet (impression du blog, mise à disposition d’un ordinateur à l’école, clé USB …)

  1. Quelles responsabilités sont prises par l’enseignant(e) qui gère le blog et quelles peuvent être les débordements liés au blog ?

    1. Les responsabilités de l’enseignant sont à prendre compte à partir des programmes et des différentes lois sur le numérique.
      Les débordements peuvent être liés à une présence trop forte des parents comme un libre accès sur la classe.

    1. En travaillant sur les possibilités et les limites d’un blog à l’école, nous allons les traiter dans leur ensemble pour définir le blog idéal !

    1. Le blog peut être un outil de communication comme d’atelier d’écriture-lecture mais nous avons décidé de nous centrer sur la communication partant de l’enseignant/e jusqu’à la famille, peu importe qui en est l’auteur.

  2. Le blog à l’école comme lien entre les élèves, les parents et les professeurs, n’est-il pas un outil engrenant l’absence de réelle relation entre les parents et les professeurs ?

  3. Mettre autant d’informations sur un blog ne peut-il pas être discriminant pour les personnes n’ayant pas de connexion à Internet?

    1. On ne peut pas ignorer l’apprentissage du numérique. Les TICE sont au programme, nous devons les prendre en compte mais aussi faire attention aux familles sans internet en trouvant des alternatives (impressions …)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.