3 décembre 2020

Les élèves itinérants à l’école

Qui sont les enfants itinérants ?

Qui sont les gens du voyage ?

Cette appellation se réfère à la mobilité, mais pas seulement. En effet, aujourd’hui, cette expression englobe “ des populations qui n’entretiennent parfois qu’un rapport très lointain avec la mobilité et dont la présence en un endroit ne peut être due qu’à un jeu de déplacements migratoires”.

Le rapport à l’école est donc différent et les réactions face à cette institution ne sont pas les mêmes (la grande majorité des familles tsiganes reste réservée vis-à-vis de l’école).


Quelques conseils pour accueillir les enfants itinérants


Une relation école-famille : un premier contact important.

  • Il est important de nouer une relation de confiance : cela passe par la visite de l’école,  la présentation des outils de liaison enseignant-famille, de l’équipe pédagogique.
  • Il est important qu’il y ait une coopération efficace entre les partenaires associatifs et les différentes institutions pour une inscription rapide de l’enfant au sein d’une école.

Remarque : l’enfant peut être accueilli de façon provisoire dans l’attente des papiers manquants pour finaliser l’inscription.


Quel(s) partenaire(s) présent(s) pour aider l’enseignant ?

  • Un coordinateur départemental. Il est le représentant privilégié de l’Éducation Nationale concernant l’accueil et l’habitat des gens du voyage. Il fait la liaison avec les divers services de l’État, le CASNAV et les associations.
  • Un médiateur scolaire mis en place par la DSDEN. Il effectue la relation entre l’école  et les différents partenaires en jeu dans la scolarisation des élèves itinérants. Il peut mettre en place les antennes scolaires mobiles.

Quelles(s) ressource(s) l’Éducation Nationale propose-t-elle ?

  • Le site de l’éducation nationale propose des sites internet.
  • Le CASNAV (centre de ressource et de formation pour les enseignants) met à disposition des ressources et répond aux questions posées. De plus, il propose différentes animations et diffuse des documentations pédagogiques.

Remarque : pour les contacter , vous trouverez ci-joint toutes les adresses : http://cache.media.eduscol.education.fr/file/EFIV_EANA/34/4/Annuaire_CASNAV_pour_EDUSCOL_2018-2019_1064344.pdf


Comment connaître les acquis de l’élève nouvellement arrivant ?

  • Le cartable du voyageur. C’est un dispositif qui permet aux enseignants de proposer des apprentissages davantage en cohérence à ce qui a pu être vu au sein d’autres écoles. Il permet de s’adapter en fonction des besoins identifiés de l’élève.
  • Le livret scolaire unique (LSU). Il permet  aux différents enseignants, de prendre connaissance des apprentissages acquis par l’élève et d’adapter leurs enseignements.
  • Il est aussi possible de s’appuyer sur les outils et productions que l’élève présente  pour assurer une évaluation rapide.

Et en classe, comment adapter sa pratique ?

2 mots à retenir : Souplesse et Adaptation

  • Rendre l’élève acteur du quotidien de la classe.  Afin de favoriser l’intégration de l’élève au groupe classe, il est possible de l’associer aux activités relevant du fonctionnement quotidien de la classe.
  • Exemples : ouvrir les rideaux, distribuer les cahiers, nettoyer le tableau…
  • Proposer des activités d’apprentissage en les différenciant le moins possible du travail des autres élèves, pour éviter la stigmatisation.
  • Veiller à ce que l’élève ait le matériel nécessaire pour travailler comme ses camarades.


Petits trucs et astuces

Points clefs pour accueillir un élève itinérant
www.ac-grenoble.fr/ia38/siteiaspip/IMG/pdf/Accueil_efiv_classe.pdf

Outils pour la scolarisation “Méthodes de lecture”

  • Je voyage avec mes mots, 1992, du CASNAV de Metz, à télécharger sur le site du CNDP à la rubrique “scolarisation des enfants du voyage” (méthode Freinet pour pré-lecteurs).

Films pouvant être exploités en classe

  • Tony GATLIF, Swing, 2002
  • Tony GATLIF, Vengo, 2000e
  • Mike NEWELL, Le cheval venu de la mer, 1994 (un dossier d’exploitation au CASNAV de Toulouse est disponible)

Albums de jeunesse

  • album documentaire Gitanie, carnet de voyage de Emmanuelle Garcia et Stéphane Nicolet.
  • Chavo et Fraida, enfants du voyage de Guilman Guedren et Alain Damiani. Ce document très bien illustré permet aux enfants de découvrir qui sont les enfants du voyage et comment beaucoup d’entre eux vivent encore aujourd’hui à la périphérie de nos villes et banlieues.

Bibliographie :

Éducation nationale :

http://eduscol.education.fr/cid61512/ressources-pour-les-efiv.html

Article Cairn – Évolution du dispositif d’accueil scolaire pour les enfants du voyage.

https://www.cairn.info/revue-carrefours-de-l-education-2013-2-page-31.htm?1=1&DocId=16944&hits=848+847+846+845+

Site Legifrance :

https://www.legifrance.gouv.fr/affichCode.do;jsessionid=4194E0E87E09F1FDC7DCD0A8A73A57A1.tplgfr42s_2?cidTexte=LEGITEXT000006071191&dateTexte=20181004

Académie de Bordeaux :

http://www.ac-bordeaux.fr/cid96073/eleves-issus-familles-itinerantes-voyageurs-efiv.html#Les_textes_de_reference

La mare aux mots :

http://lamareauxmots.com/blog/enfants-du-voyage/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.