Les 5 points clés de la pédagogie Montessori

« Libérez le potentiel de l’enfant et vous transformerez le monde avec lui. »


Depuis 1907, la pédagogie Montessori ne cesse de faire parler d’elle mais savez-vous réellement de quoi s’agit-il ?

1- Un environnement préparé :

Dans une classe Montessori, le mobilier s’harmonise à la taille des enfants, ces derniers pouvant s’asseoir, travailler debout à la table de leur choix ou par terre sur un petit tapis et circuler librement dans l’espace. Les équipements doivent pouvoir être déplacés facilement par les enfants. La décoration dans la classe est épurée, favorisant le calme et la concentration. Le matériel fournit, accessible et placé de manière logique est autocorrectif, permettant ainsi à l’élève de recommencer ou se perfectionner. Tout ceci dans le but de favoriser l’autonomie de l’élève.

2- Rôle de l’adulte dans l’apprentissage :

Avant tout observateur bienveillant, il est indispensable pour l’éducateur Montessori de bien connaître l’enfant afin de savoir quel matériel spécifique lui présenter selon son stade de développement. De plus, l’adulte accompagne et guide l’élève dans son activité en s’adaptant à son rythme et à ses besoins. L’éducateur doit avoir une attitude d’acceptation envers l’enfant. En effet, Maria Montessori disait que l’enfant nous demande à agir seul mais nécessitant toujours un accompagnement de l’adulte.

3- Esprit absorbant

« Les choses qui l’entourent éveillent en l’enfant un intérêt et un enthousiasme qui pénètre sa vie même. » À travers cette phrase, Maria Montessori décrit une disposition naturelle qu’à l’enfant à s’intéresser et à absorber son milieu. D’après elle, les acquisitions enfantines se font sans effort sous réserve que l’on offre à l’enfant de vivre le savoir et non de l’apprendre. Cependant l’enfant est sujet à des périodes sensibles, temps plus ou moins longs durant lesquels il est passionnément attiré par certains savoirs plutôt que d’autres. Il est donc important de profiter de ce que Maria Montessori qualifie de « sensibilité exceptionnelle » pour lui présenter de quoi se rassasier. Ces savoirs resteront ainsi gravés en lui plus qu’à n’importe quelle autre période.

4- Différentes pratiques

L’éducation Montessori permet aux enfants de développer différentes pratiques aboutissant à un apprentissage de la vie quotidienne.
– L’aménagement de l’espace de vie va influencer sur le déplacement et les mouvements de l’enfant.
– S’approprier les bons gestes pour prendre soin de soi, à travers des postures de déplacements, d’hygiène de vie, faire preuve de courtoisie, effectuer des gestes d’affection. Ceci permet d’aller vers l’autonomie.
– L’exploration du monde qui l’entoure par des actions telles que le toucher. Ceci va aider l’enfant à construire son intelligence, sa curiosité, sa volonté.
– Volontairement, les gestes effectués vont aider les enfants à se préparer pour structurer des gestes dont ils auront besoin couramment. Maria Montessori laisse entendre que « l’intelligence vient de la main », justifiant la notion d’apprentissage par la pratique.

5- Intérêts et limites au regard de l’exigence de l’éducation Nationale

✔ Elle favorise les apprentissages parce qu’elle respecte le développement de l’enfant.
✔ Elle facilite la gestion de l’hétérogénéité, qui devient source d’enrichissement, par des ateliers s’adaptant aux différences.
✔ Elle développe des apprentissages dans le domaine du « devenir élève » qui apprend à se concentrer, à respecter les règles, à gagner en confiance en lui, à développer son autonomie.
✔ Elle permet à l’élève de prendre conscience de ses apprentissages qui s’inscrit peu à peu dans une démarche de travail.

✘ Elle serait centrée sur des préapprentissages » scolaires et ne couvre que certains besoins des enfants.
✘ Elle nécessite beaucoup de matériel, souvent onéreux, ainsi que beaucoup de place.
✘ Pour Viviane Bouysse (inspectrice générale de l’éducation nationale), il y a peu d’échanges verbaux entre les enfants et très peu de temps collectifs riches pour les apprentissages langagiers.
✘ Selon Françoise Dolto (pédiatre et psychanalyste française),l’ordre imposé risque de rendre l’élève « maniaque, obsessionnel et intolérant aux surprises et aux mouvements de la vie »

Sondage :

Ex M1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.