17 avril 2021

Innovation pédagogique : Lier processus pédagogiques et apprentissages

Dans la société d’aujourd’hui, les innovations, qu’elles soient sociales, médiatiques, informatiques, sont importantes et omniprésentes.

D’après Philippe Meirieu (2014), le mouvement d’éducation nouvelle a commencé dans les années 1900, s’organisant autour de principes comme la motivation, le projet, la coopération.

Pour autant, l’éducation nouvelle reste ambiguë. À la manière d’une aventure, l’innovation pédagogique est en constante modification, mélangeant un “projet politique” à une inventivité technique, prenant en compte résistances et obstacles.

De ce fait, l’innovation pédagogique est un projet à mener avec lucidité, rigueur, tout en incluant les contraintes relatives à notre société.

Apprendre et pédagogie

 

Musial, Prapère et Tricot (2012) expliquent dans Comment concevoir un enseignement ? qu’apprendre, correspond dans un sens général, à l’adaptation des individus à leur environnement. L’enfance est la période principale de cette adaptation.

On distingue deux types d’apprentissage :

  • Le processus d’apprentissage peut correspondre à une fonction adaptative (implicite), correspondant à une détection inconsciente et involontaire de savoirs dans l’environnement social et culturel. Ce processus peut être passif ou actif.
  • Le processus d’apprentissage par instruction, correspondant aux conditions où l’apprentissage est institué et explicite. L’enseignement vise à fournir de nouvelles connaissances aux élèves, qu’ils réutiliseraient dans un futur plus ou moins proche.

Le terme de “pédagogie”, signifiant une science qui a pour objet l’éducation des enfants, semble avoir été oublié. Généralement, le terme de pédagogie renvoie à une méthode éducative. En réalité, la pédagogie est l’art d’enseigner ou les méthodes d’enseignement propres à une discipline, à une matière.

Selon Meirieu, la pédagogie de l’apprentissage nécessite des principes fondamentaux comme l’engagement dans des projets, des situations adaptées, une volonté de comprendre (motivation) et une intention d’enseigner. Dans son modèle de compréhension pédagogique, Jean Houssaye définit l’acte pédagogique comme un triangle à trois sommets : l’enseignant, l’étudiant-élève et le savoir.

 

 

Aspects de la pédagogie innovante : les principes de Burns

 

 

thumbnail of principes de burns

 

Le décret « Missions de l’école » du 24 juillet 1997 énonce clairement l’option prise à propos de la pédagogie différenciée.

Article 15 : « Chaque établissement d’enseignement permet à chaque élève de progresser à son rythme en pratiquant l’évaluation formative et la pédagogie différenciée ».

Pourquoi différencier ?

L’école française peine à mener tous les élèves vers l’acquisition des connaissances et des compétences du socle commun. Pour réduire les inégalités d’entrée dans les apprentissages, la différenciation pédagogique est souvent mise en avant par l’institution scolaire.

Qu’est-ce que différencier ?

  • Ensemble des actions et des méthodes diverses susceptibles de répondre aux besoins des élèves ;
  • La recherche systématique de méthodes ;
  • Faciliter la réussite de chaque élèves en prenant en compte ses spécificités.

Quelques aspects de l’innovation pédagogique en classe :

  • l’évaluation : permettre à chaque élève d’identifier ses acquis et ses difficultés pour pouvoir progresser ;
  • l’apports du numérique : TBI/TNI ; blog/site internet (les réseaux sociaux pour dire, lire, écrire, partager : agir en lecture et en écriture) ; serious game (apprendre en jouant, contextualiser les enseignements) ;
  • les outils ;
  • Les modes d’apprentissage : les classes inversées (faire travailler les élèves en amont du cours, utiliser de ce fait les outils numériques, le partage de documents).
  • Types de supports (texte, image, schémas)

 

Conclusion

Finalement, la différenciation pédagogique reste une problématique difficile de l’apprentissage. Il est essentiel dans une classe de varier les modalités d’apprentissage, et de les adapter aux besoins de chacun des apprenants. Certains pays, notamment nordiques, sont reconnus pour leurs innovations éducatives. On est amené à se demander si adopter une posture « d’enseignement innovant » est savoir remettre en cause la posture de l’enseignant et celle de l’apprenant.

 

Anaëlle CRESPEL – Charlotte GUILLAS – Maelise HELIBERT – Loïse FLEURY – Sarah FEVRIER

 

Bibliographie :

– https://www.meirieu.com/DICTIONNAIRE/apprendre.htm

– http://eduscol.education.fr/cid103789/principes-d-action-pour-evaluer-les-acquis-des-eleves.html

– http://blog.ac-versailles.fr/contenusfootball/public/Ileps_L3_SI/Cours_SI__8__Methodes_pedagogiques.pdf

– http://eduscol.education.fr/bd/competice/superieur/competice/libre/qualification/q3a.php

– http://differenciation.org/

 

2 réflexions sur « Innovation pédagogique : Lier processus pédagogiques et apprentissages »

  1. Bonsoir,

    Merci pour votre article qui exprime très clairement les aspects de la pédagogie innovante ainsi que le rôle de la différenciation à l’école.
    Vous parlez à la fin de votre article d’innovations dans les pays nordiques. Avez-vous des exemples ? Ces innovations sont-elles possibles en France selon vous ?

    Merci de votre retour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.