Destination motivation

La motivation à l’école

La motivation est un facteur clé de la réussite scolaire chez les élèves et elle peut être mise à mal par plusieurs facteurs. Cependant, les professeurs mettent en place des stratégies pour améliorer cette motivation au quotidien dans leur classe.

Qu’est-ce que la motivation ?

Selon le Larousse, la motivation est un assemblage « d’éléments qui poussent quelqu’un dans son action« . Mais à l’école, la motivation d’un élève va être principalement déterminée par l’image qu’il a de lui-même (estime de soi) et l’image de la situation dans laquelle il travaille. De ce fait, quels sont les principaux facteurs de la motivation des élèves à l’école et comment peut-on l’améliorer en classe ?

1: Quels sont ses principaux facteurs ?

De manière générale, il y plusieurs sortes de motivations: la motivation extrinsèque où l’environnement extérieur va avoir un rôle dans la motivation. Et la motivation intrinsèque qui est conduite par le facteur plaisir et l’intérêt que l’on porte sur une tâche. Mais dans le milieu scolaire, ces deux types de motivations sont rattachées à:

a) L’image qu’a l’élève de l’école et de son intelligence:

La conception de l’école par les élèves est liée à deux buts:

  • Celui des apprentissages
  • Celui sur la performance.

De ce fait, l’élève va être confronté à des obstacles qui peuvent l’amener à avoir des réactions négatives face aux tâches proposées. L’idée qu’ un élève peut avoir sur son intelligence est soit évolutive ou stable. Si cette intelligence est considérée comme stable, il risque de ne pas s’investir dans les tâches proposées au contraire des élèves estimant leur intelligence comme évolutive.

b) Les perceptions qu’il a de lui-même et des tâches proposées:

Les perceptions que possède un élève envers lui est liée à son estime de soi. Dans le contexte scolaire, cela correspond aux capacités que met en place un élève pour accomplir une tâche. Cette capacité s’acquière grâce à différentes sources ( expériences vécues; performances déjà réalisées ect.). Si un élève a une faible estime de soi, il ne s’investira pas en classe. L’activité proposée aura une perception différente en fonction du rapport qu’il entretien avec l’école et varie selon la vision qu’ont ses parents envers le milieu scolaire. Si un élève a (ou non) de bonnes perceptions de l’école, cela va affecter son sentiment de compétence.

c) Le plaisir produit par les activités:

L’activité proposée est un facteur qui a un rôle dans la motivation des élèves. En effet , une tâche perçue comme ennuyeuse va conduire les élèves à fournir des efforts non voulus, ce qui va amener un mal-être.  Il n’y aura pas d’engagement et d’investissement, ce qui va entraîner une baisse des performances de l’élève et son sentiment de compétence. Il est donc important de varier les types d’activités et les manières dont elles sont abordées.

D’autres facteurs peuvent s’ajouter à ceux-là comme les ressources cognitives sollicitées par les élèves, la manière dont l’élève va attribuer les causes de son échec (par un facteur externe ou interne)et le statut de l’erreur qui est souvent perçu comme quelque chose de mauvais dans notre société.

Il est donc important de soigner la motivation des élèves en classe et beaucoup d’enseignants tentent de l’entretenir au quotidien. Quelles peuvent être les pistes pour améliorer la motivation en classe ?

2: Comment l’améliorer en classe? 

L’école peut apportée plusieurs solutions afin que ses élèves soient plus motivés: les TIC, l’amélioration de l’estime de soi, la coéducation.

a)Les TIC:

Les TIC peuvent être une solution pour aider les élèves à se motiver en classe. En effet, plusieurs études ont montré que les TIC provoquaient un intérêt plus grand chez les apprenants lors de nouveaux apprentissages en plus de faire partie du quotidien des élèves. Les TIC offrent aux élèves des apprentissages interactifs. De plus, elles offrent des manières d’utilisation variées qui peuvent convenir à la majorité des élèves.

Les TIC jouent sur différents facteurs évoqués précédemment:

  • Le statut de l’erreur: les TIC ont cet avantage de modifier le statut de l’erreur. En effet, ils n’auront juste qu’a cliqué sur la touche « précédent » afin d’effacer ce qui n’est pas bon pour pouvoir recommencer et se corriger. De plus, l’élève n’as pas à attendre la correction du professeur car les TIC donnent un commentaire quasi immédiat.
  • Le plaisir que l’activité lui procure: en effet, les TIC sont ludiques pour les élèves, ce qui fait que les élèves s’y intéressent directement.

Cependant, il faut que les TIC soient utilisées dans certaines conditions afin d’augmenter la motivation des élèves:

  • Il faut que les élèves puissent faire des choix quant à l’utilisation des TIC
  • Les encouragements et commentaires doivent être appropriés
  • Les erreurs doivent être possibles avec les TIC pour que les élèves apprennent.
  • Les TIC doivent garder leur côté ludique pour ne pas que l’élève s’en désintéresse, ce qui est un risque dès lors que l’attrait de la nouveauté dans l’apparition des TIC dans une classe est parti.

Les TIC ont donc de nombreux points positifs pour ce qui est de motiver les élèves. Mais, l’efficacité dépend de l’utilisation que les professeur en fait dans la classe. De plus, les chercheurs n’ont pas évaluer les effets des TIC à long terme donc, nous ne pouvons dire si elles sont bénéfiques sur la motivation des élèves dans le temps.

 b) L’amélioration de l’estime de soi:

L’estime de soi est la conscience que possède un individu sur ses forces, ses difficultés et ses limites personnelles dans différents domaines. L’estime de soi d’un individu ou d’un élève est très liée à sa motivation scolaire. En effet, favoriser l’estime de soi chez les élèves permet de prévenir des difficultés d’adaptation et d’apprentissage. Ainsi, pour favoriser l’estime de soi d’un élève, il est important de donner des objectifs qui sont réalisables par l’élève afin que celui-ci en dégage un sentiment de fierté personnelle venant améliorer son estime de soi, sa motivation et sa persévérance dans une activité.

Donc, être conscient de ses habiletés permet d’accroître la motivation. C’est en utilisant des stratégies et des moyens efficaces que l’enfant atteint son objectif et dégage de ce succès un sentiment de fierté personnelle qui améliore son estime de soi. A l’inverse, des objectifs démesurés et des exercices qui mettent l’élève en difficultés de manière répétée pourraient entraîner une perte de confiance en soi, et donc une démotivation. Par exemple, un enfant perd sa motivation s’il ne reçoit pas d’encouragements ni de récompenses de l’enseignant. De plus, des recherches montrent que les élèves en difficultés ont souvent une faible estime de soi, une perte de confiance en eux et une perte de confiance dans le milieu scolaire.

Pour améliorer l’estime de soi et la motivation des élèves, il existe de nombreux moyens et attitudes à privilégier par l’enseignant. Ces moyens sont à mettre en place à tout moment de la classe et de l’école et peuvent être liés au  parcours citoyen et aux séances d’EMC. Ainsi il est important pour l’enseignant de faire attention au respect des élèves entre eux et du respect de l’enseignant vis à vis des élèves. Lors des débats en EMC par exemple, l’enseignant encourage l’ouverture sur les opinions des autres et encourage les élèves à s’estimer les uns et les autres. Dans la classe, il est important de valoriser certains comportements (effort, coopération….) ainsi que les réussites et les forces de chaque élève. Il est important d’interroger chaque élève afin de lui montrer qu’il a une place et une importance dans la classe. De plus, l’enseignant doit penser à être bienveillant avec tous les élèves, avoir un langage positif et valorisant même si l’élève fait des erreurs et soutenir chaque élève dans ses difficultés et ses besoins.

c) La coéducation:

La coéducation est le fait que parents et professeurs agissent ensemble à l’éducation des enfants. Cependant, il ne fait pas que l’un des acteurs prenne la place par rapport à un autre. La coéducation peut permettre de favoriser la motivation des élèves à l’école et de pallier à leurs difficultés. En France, il y a un dispositif nommé « La mallette des parents » vise un meilleur dialogue avec les parents. De ce fait, plusieurs ateliers font un suivit des enfants directement chez eux, ce qui stimule leur confiance en soi ainsi que leur intellectuel. Il y a aussi des rendez-vous avec des enseignants afin que les élèves comprennent mieux les règles de l’école ainsi que les devoirs, évaluations etc. Il est aussi conseillé que l’élève participe aux manifestations des l’école et des aides ponctuelles peuvent être mise en place à l’école pour aider les élèves.

Conclusion:

La motivation est donc non négligeable dans la scolarité des élèves et sa réussite. Plusieurs facteurs sont à travailler afin qu’elle reste la plus haute possible dans l’intérêt des élèves. C’est pour cela que de plus en plus d’outils sont mis en place afin que les professeurs aident les élèves à se motiver en classe. Les TIC, la coéducation et l’entretien de l’estime de soi sont des pistes qui peuvent être fournies pour aider à la motivation des élèves. Cependant, aucunes études ne montrent pour l’instant les effets sur le long terme des ces dispositifs et donc les effets sur la motivation.

Hélène Guillaume-Zhiri, Céline Guermann, Ronan Ménard, Anna-Léna Tropée

Sources:

https://unites.uqam.ca/testoral/pdf/vp127_27-31.pdf

https://www2.ac-lyon.fr/enseigne/eps/IMG/pdf/Les_facteurs_de_la_motivation_scolaire-_Eclairage_th-orique_annexe_5.pdf

http://www.occe.coop/~ad67/EstimeDeSoi/pdf/4.CPS/1er/at/008.pdf

http://webcom.upmf-grenoble.fr/sciedu/pdessus/sapea/motivation.html

http://tecfa.unige.ch/perso/lombardf/iufe/teaching/motivation/viau-motivation-tic.html

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 commentaires sur “Destination motivation”