Faut-il mettre les enfants face aux écrans à l’école ?

Le développement du numérique à toutes les sphères de notre société pose la question de son adaptation à l’école primaire.

Il est apparu nécessaire de se servir du numérique dans les apprentissages, et donc d’inscrire son utilisation dans les programmes. Étant un phénomène récent et invasif (dans la sphère privée) il a fallu encadrer son usage. Il sert notamment de support à l’apprentissage de l’écrit et aux activités transversales. Il rentre donc parfaitement dans le cadre du SCCCC et plus particulièrement du domaine 2 « Méthodes et outils pour apprendre ».

L’enseignant a vu ses modalités de travail évoluer grâce à ce phénomène. Il peut avoir recours à cette technologie. Il a donc également fallu que celui-ci s’adapte et se forme à ces nouvelles formes de travail.

L’école a un rôle éducatif face à l’utilisation du numérique mais également préventif, afin de mettre en garde les élèves contre son utilisation abusive.

En effet, des spécialistes se sont interrogés sur les effets de cette utilisation afin d’apporter des réponses à la population. Les impacts de l’utilisation des écrans sur la santé sont avérés et nombreux. On peut notamment citer la règle « 3-6-9-12 » crée par Serge Tisseron. Malgré ces observations, un constat final est tombé, l’utilisation des écrans n’est pas à bannir mais à construire.

Résultat de recherche d'images pour "enfants ecrans"

Certes, le numérique a aujourd’hui une place importante dans les textes officiels (il est présent dans les programmes de chaque cycle) mais sa mise en œuvre en pratique, dans les écoles, n’est pas toujours chose aisée. L’utilisation du numérique en classe, en plus d’être une question lourdement débattue, se voit contrainte par des moyens matériels et financiers souvent insuffisants. Les établissements doivent faire des choix. L’investissement des enseignants joue également un rôle important, tant pour la mise en place des activités, que l’entretien du matériel et la formation des collègues. Il s’agit également d’avoir suffisamment de ressources à disposition.

L’utilisation des écrans nécessite une construction prolongée sur deux niveaux : à l’école et à la maison. Or, l’école ne peut en aucun cas se substituer aux parents et inversement. Sur ce point de vue l’école occupe alors plus que jamais une place régulatrice face aux inégalités d’appartenance sociale des enfants qu’elle accueille. De plus, les parents doivent également être vigilants or nombre de jeunes parents mettent leurs enfants devant les écrans. L’école qui évolue avec ces problématiques possède un nouveau visage face au numérique. On peut prendre l’exemple de la loi du 8 juillet 2013 avec un article (article 16 ) dédié au numérique. L’école doit promouvoir d’autres formes de divertissement et de développement personnel via les apprentissages qu’elle promeut.

Résultat de recherche d'images pour "enfants ecrans"

Pierre Ricordel/Marie Lahaye/Nolwenn Nabat

Ex M1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.