Les intelligences multiples

http://chambretaud-ecole.fr/?attachment_id=2068
Source : http://chambretaud-ecole.fr/?attachment_id=2068

Antoine de la Garanderie a développé la théorie des gestions mentales et différenciées. La gestion mentale consiste à connaître son fonctionnement mental pour mieux comprendre comment apprendre. Cette technique permet de connaître notre intelligence parmi les 8 qui existent : les intelligences multiples.

Howard Earl Gardner est le père de la théorie des intelligences multiples découvert en 1983. Pour lui il existe différentes intelligences chez l’enfant d’âge scolaire :

  • L’intelligence verbale-linguistique
  • L’intelligence musicale-rythmique
  • L’intelligence interpersonnelle
  • L’intelligence intrapersonnelle
  • L’intelligence logico-mathématiques
  • L’intelligence naturaliste
  • L’intelligence visuelle-spatiale
  • L’intelligence corporelle-kinesthésique

L’intelligence verbale linguistique

L’intelligence verbale-linguistique désigne l’habileté à utiliser le langage oral ou écrit pour exprimer des entités complexes de façon claire. C’est également la capacité à utiliser le langage intérieur ou à étudier d’autres langues.

L’élève est sensible au sens des mots, à la communication orale et écrite, sa mémoire est stimulée par des phrases bien construites.

Les métiers propices à cette intelligence sont : politicien, conférencier, avocat, poète, écrivain, et toutes les personnes qui ont besoin de parler dans leur domaine.

Pour comprendre l’addition, l’enseignant propose les définitions essentielles à cet apprentissage. Par exemple : « Additionner ou compter: C’est mettre ensemble, assembler des chiffres ou des nombres. »

L’intelligence musicale rythmique

L’intelligence musicale-rythmique est la sensibilité au son, au timbre, à la tonalité et au rythme du son. Les personnes concernées aiment s’entourer de musique en général même s’ils ne pratiquent aucun instrument.

L’ élève peut utiliser des chants, des mélodies ou des rythmes pour mieux mémoriser.

Les métiers propices à cette intelligence sont danseurs, chanteurs, chorégraphes, vendeurs d’instruments de musique, critiques musicaux…

Pour apprendre l’addition, l’enseignant peut faire écouter un enregistrement où l’on entend des bruits d’animaux. L’élève doit compter le nombre d’animaux différents entendus avant de les additionner.

L’intelligence corporelle – kinesthésique 

L’intelligence corporelle-kinesthésique est la capacité à utiliser son corps, à s’exprimer physiquement, dans la vie quotidienne ou dans un contexte artistique, pour réaliser des tâches faisant appel à la motricité fine, pour apprendre en manipulant des objets, pour faire des exercices physiques ou pratiquer des sports.

L’ élève  s’épanouit dans toutes les activités sportives et théâtrales. Il apprend mieux quand il peut utiliser son corps, manipuler et toucher les objets. Il s’exprime beaucoup avec ses mains.

Les métiers propices à cette intelligence sont athlètes, menuisiers, chirurgiens, comédiens, danseurs, pompiers, artisans….

Pour apprendre l’addition, l’enseignant donne des billes aux élèves pour qu’ils les manipulent et trouvent le résultat.

Intelligence visuelle et spatiale 

L’intelligence visuelle et spatiale est la capacité à percevoir et se représenter le monde dans son esprit. Elle donne la possibilité de créer des œuvres d’art et artisanales, d’agencer harmonieusement des vêtements, des meubles, des objets, de penser en images.

L’élève est sensible aux représentations visuelles. Il transforme facilement les apprentissages en images mentales. Il comprend et mémorise mieux en visualisant les objets, les graphiques et les images. Son imagination est importante et utile.

Les métiers propices à cette intelligence sont : géographe, peintre, dessinateur de mode, architecte, photographe, styliste, caméraman.

Pour comprendre l’addition, l’enseignant montre X cubes à l’élève. Il pourra compter les cubes et les dessiner pour se les représenter.

Intelligence logico-mathématiques

L’intelligence logico-mathématique est la capacité de logique, d’analyse, d’observation, de résolution des problèmes et d’organisation de l’information. Elle permet l’analyse des causes et conséquences d’un fait, l’émission d’hypothèses, la compréhension de phénomènes complexes, la manipulation des chiffres et l’exécution des opérations mathématiques. 

L’élève recherche des liens logiques dans les activités. Il a besoin de formuler une hypothèse en s’appuyant sur des exemples pour comprendre le raisonnement des choses. Il aime catégoriser et classifier, est très rigoureux. Il a besoin d’ordre et de rigueur pour travailler et apprendre.

Les métiers propices à cette intelligence sont : scientifique, informaticien, médecin, mathématicien, comptable…

Intelligence naturaliste

L’intelligence naturaliste est la capacité à reconnaître et à classer, à identifier des formes et des structures dans la nature, sous ses formes minérales, végétale ou animale. Elle est sensible à la nature et aux éléments qui la composent. Les étoiles, le système solaire intéresse également beaucoup les naturalistes. Elle permet d’évacuer l’anxiété.

L’élève est un observateur. Il perçoit les détails, est sensible aux sons et aux caractéristiques de son environnement. Il aime apprendre en faisant des liens avec la nature.

Les métiers propices à cette intelligence sont : biologistes, botanistes, écologistes, océanographes, zoologistes, explorateurs, chasseurs, pêcheurs, vétérinaires…

Pour apprendre l’addition, l’enseignant peut leur donner des images d’animaux ou de plantes qu’ils doivent additionner.

Intelligence interpersonnelle

L’intelligence interpersonnelle est la capacité à déceler et repérer les désirs et projet des différents individus (comportements, tempéraments, motivations…) afin de mieux travailler avec eux. Doté de cette intelligence, on peut anticiper le comportement des autres pour mieux aborder une séance de travail. 

L’élève est à l’aise lors d’un travail de groupe. Il arrive à collaborer, à aider et à partager.

Les métiers propices à cette intelligence sont : ^politicien, commerçant, enseignant, managers, chefs d’équipes…

Pour comprendre l’addition, l’enseignant distribue des billes à chaque élève. Ils vont devoir se lever et en donner à leurs camarades. Le vocabulaire doit être utilisé : « Je te donne 2 billes donc maintenant tu en as … car … + … = … ».

Intelligence intrapersonnelle 

L’intelligence intrapersonnelle est la capacité à avoir une bonne connaissance de soi. Elle permet de se comprendre et de travailler avec soi-même, d’anticiper ses comportements et ses actions. Une personne dotée de cette intelligence est intuitive et a le sens de l’auto-critique.

Selon H. Gardner, elle complète l’intelligence interpersonnelle car elles demandent toutes les deux une connaissance de soi.

L’élève est efficace lors des travaux individuels. Il préfère travailler seul plutôt qu’en groupe.

Les métiers propices à cette intelligence sont : chercheur, entrepreneurs, romanciers…

Pour comprendre l’addition, l’enseignant donne à l’élève une feuille de calculs à remplir seul.

La connaissance des intelligences multiples permet d’être attentif aux capacités de chaque élève et d’adapter, de différencier au mieux les apprentissages.

Cette différenciation peut prendre différents aspects selon les besoins des élèves. Certaines activités seront réalisées sous forme de jeu, d’autres mettrons en avant le sonore, en insistant sur certains sons, en exagérant l’articulation. Mais il est tout à fait possible de voir en place, des activités de manipulations. Par exemple, pour des élèves de GS ou CP, l’apprentissage de l’alphabet peut se faire en manipulant des lettres en 3D, faites à partir de carton, de mousse etc. Cet apprentissage fera plus sens pour certains, alors que pour d’autres une comptine alphabétique suffira.

Pour conclure, c’est à l’enseignant de voir quelles types d’intelligences multiples il doit mettre en place au sein de sa classe afin de faire une différenciation adapter à un grand nombre d’élève.

Découvrez votre type d’intelligence !

Voici un lien pour effectuer un quiz, afin de déterminer votre intelligence multiple. https://www.lepelerin.com/initiatives-region/education/testez-vos-huit-types-d-intelligence/

Cochez chacune des questions qui se rapportent à votre situation et reportez les résultats dans la grille ci-après :

Ex M1

3 thoughts on “Les intelligences multiples

  1. Vous dressez un panorama clair et complet autour de IM. Au regard de tout cela quelles stratégies l’enseignant peut-il mettre en place en classe ?

    • L’enseignant peut en début d’année essayer les différentes intelligences avec les élèves et voir quelles sont celles qui reviennent le plus chez les élèves. Par la suite, l’enseignant peut créer des activités, en fonction des intelligences les plus présentes au sein de la classe. Bien évidemment, l’enseignant ne fait pas une activité par intelligence, mais il se consacre sur les trois intelligences les plus dominantes.

  2. Marie Casier

    On me reproche d’encourager l’élève dans sa zone de confort (avis que je ne partage pas). Que répondre à cela ? Et quand bien même ce serait le cas, où est le problème (sans tomber dans le mono-tasking ou le déterminisme pédagogique bien sûre)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.