Le Kaléidoscope

Le Kaléidoscope nous permet d’explorer avec les classes de cycle 3 les notions de la réflexion de la lumière en partant d’un objet. En mettant en place une démarche et un raisonnement scientifique avec les élèves nous permettons à ceux-ci de développer la curiosité, la créativité, l’habileté manuelle et la collaboration.  

  • Nous pouvons facilement trouver des kaléidoscopes dans le commerce et il est également simple de le fabriquer et d’utiliser des matériaux recyclés afin de créer chez les élèves une conscience sur le développement durable. 

Nous avons choisi des matériaux dont nous disposions déjà, comme l’aluminium. De plus, dans un souci de rapport avec l’environnement, nous ne voulions pas acheter des composants que pour la fabrication de notre objet technique, c’est pourquoi nous est venu l’idée de la boîte de Pringles. En effet, nous avions toutes chez nous, une boîte de Pringles vide ou prête à être dégustée avant de pouvoir l’utiliser pour notre projet. De plus, lorsque nous avons confectionné notre maquette nous étions toutes confinées chez nous alors il a parfois fallu faire preuve d’imagination, Il nous semblait aussi judicieux d’utiliser des objets que l’on pourrait trouver dans une classe ou facilement transportable. Le but ultime serait de pouvoir fabriquer l’objet avec une classe et que chaque élève puisse avoir son kaléidoscope, et comprendre comment il fonctionne.

La notion scientifique mise en jeu pour le kaléidoscope est la réflexion de lumière. Nous trouvons à l’intérieur des objets de couleurs mobiles et des miroirs. Il y a une entrée de lumière et une autre qui permet d’apercevoir ce qu’il se passe à l’intérieur. La lumière entrant dans le kaléidoscope passe au travers de pastilles de couleurs, paillettes ou gommettes de différentes tailles et formes et permet aux différentes couleurs de se refléter sur les miroirs. Ensuite, grâce à un mouvement de rotation, soit du couvercle soit d’une autre partie du kaléidoscope, cette réflexion va recopier des motifs symétriques qui se reproduisent à l’infini.

  • Concernant la réflexion de lumière, celle-ci est décrite comme un changement de direction de propagation d’une onde lumineuse. De plus, la réflexion d’un miroir est appelée réflexion spectaculaire, et le rayon dit incident (rayon de lumière) donne naissance à un rayon réfléchi. L’énergie du rayon incident se retrouve donc entièrement dans l’objet réfléchi.

 

 

 

 

Vous avez du carton, des feuilles de couleurs, du plastique alors vous pouvez faire une Kaléidoscope !! 😀

Article réalisé par ARVIS Elisa, BERGER Sydney, MARTINS DA MOTA Vania

 

 

Sydney.Berger

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.