République tchèque

PRAGUE 2016
Arrow
Arrow
Slider

Nous sommes deux étudiants, Pierre et Ninon, M1 (site de Rennes) inscrits en Didactique des Langues et Internationalisation ce qui nous a permis d’effectuer notre stage de pratique accompagnée de trois semaines à l’étranger. Notre candidature a été validée pour la ville de Prague dans des classes différentes, respectivement en CE1 bilangue et GS-MS.

Nous y avons rejoint deux autres stagiaires des ESPE de Quimper et de Rouen.

Le Lycée français de Prague, regroupant des élèves de la toute petite section à la terminale, est un lycée international. En effet, les élèves scolarisés sont de nationalités variées, ce qui a pour conséquence une grande diversité linguistique et culturelle. L’équipe de professeurs tous niveaux confondus et l’équipe éducative dans son ensemble sont très accueillants et bienveillants vis-à-vis des stagiaires présents. C’est un sentiment que nous avons tous deux partagé, y compris concernant nos maîtres d’accueil temporaire qui nous ont laissé du temps avec les élèves, et nous ont soutenus dans nos projets.

Ninon : Mon expérience de stagiaire est plus que positive. Je me suis plongée pendant 3 semaines dans l’univers de l’école maternelle, dans une classe de MS-GS en grande majorité (21/25) composée d’enfants non francophones (à la maison) mais ayant école en français.

Ma MAT et moi avons mené un projet transdisciplinaire évolutif (cette émulsion d’idées consécutives au fur et à mesure que le projet prend forme .. ) de trois semaines qui avait pour origine l’histoire de « La soupe aux cailloux ». S’en sont suivis donc travaux d’écriture (histoire réinvestie), d’écoutes et de créations sonores, d’apprentissage de chansons, de créations arts plastiques diverses .. même les séances en salle de motricité ont été aussi l’occasion de mettre ce projet à l’oeuvre.

Grâce à la bienveillance et aux encouragements de ma tutrice, j’ai pu expérimenter des séances d’écoute musicale avec piano droit acoustique en petits groupes. Ces dernières vont me servir pour mon dossier d’oral au CRPE. L’équipe éducative maternelle est très accueillante et les échanges constructifs. Les enfants côtoient une multitude de personnes au cours de la semaine : intervenant langue tchèque, assistante maternelle, professeurs d’autres classes pour certaines activités, élèves de CM1 pour lecture d’histoire …

Dynamisme, volonté, bonne humeur, découvertes, enrichissement sont des termes assez représentatifs de mon retour d’expérience. J’invite donc les futurs étudiants de DLI à candidater pour le Lycée Français de Prague.
Pour les curieux de voir ce que ma MAT réalise avec sa classe, ainsi que ce que nous avons fait ensemble, je vous redirige vers le lien Padlet : http://fr.padlet.com/n_bouillez/msgsnathalie

Pierre : La MAT qui m’a accueilli s’occupe du niveau CE1 en section bilangue. Ainsi, elle gère deux classes de CE1 de 23 élèves à mi-temps. Sa collègue américaine s’occupe de l’autre mi-temps. Toutes deux se partagent le programme français de l’éducation nationale. Lors de ces trois semaines, J’ai pu pratiqué de manière régulière en français et en mathématiques mais surtout j’ai pu effectuer en entier ma séquence d’électricité (dossier d’une épreuve orale du CRPE). Ce fonctionnement bilangue était extrêmement intéressant car il m’a permis d’effectuer deux fois toutes mes séances (une fois avec chaque classe) et donc de m’améliorer du jour au lendemain. De plus, grâce au fait d’être à l’étranger, j’ai pu me baigner dans un environnement international au niveau de la classe et des différentes cultures des élèves, ainsi que découvrir un le système éducatif tchèque grâce aux discussions avec les autres professeurs. Le bilan est donc professionnellement très positif.
Nous voilà donc à la partie concernant la ville même de Prague. Une merveille de la Bohème tchèque ! Malgré le « petit » froid de janvier, oui nous avons eu une semaine de neige (prévoir des vêtements chauds et des bonnes chaussures étanches et tout terrain), la ville est très agréable à parcourir à pieds. Les transports en communs (tram surtout) desservent facilement tous les coins de la ville, à parcourir pour avoir différentes vue de Prague. La vie coûte beaucoup moins chère qu’en France : transports, restaurants, bars, opéra, concerts, visites …. Si vous voulez goûter à de la cuisine traditionnelle locale, fiez-vous à une taverne dont la carte est exclusivement écrite en tchèque et lancez-vous ! La ville regorge de bars et de cafés underground dont les pragois raffolent …  Et c’est une ville qui bouge, même au coeur de l’hiver.

Ahoj Praha.


BRNO, Février 2012

Dans le cadre du stage de pratique accompagnée, j’ai pu partir 2 semaines en République Tchèque, à Brno, pour enseigner le français à des élèves de collège, de la 5ème à la 3ème. J’ai essayé d’organiser mon emploi du temps au mieux pour pouvoir intervenir dans les 3 établissements qui m’ont été proposés.

A l’école Bakalka, spécialisée dans les langues, j’ai pu présenter la France et la Bretagne à des groupes d’une quinzaine de 5ème et de 3ème, proposer une activité autour de Paris à des 4ème et l’étude d’une recette de gâteaux bretons à tous les 5ème.

A l’école Janouškova, j’ai également pu présenter la France et la Bretagne, proposer des exercices de grammaire (dans cet établissement, il y a seulement 2 niveaux, 6ème-5ème puis 4ème-3ème) et assister à des cours dans les classes de primaire. Mon meilleur souvenir a été une intervention dans une classe de CM1, issue de la section football de l’école : l’institutrice ne parlait que tchèque et voulait intéresser ses élèves à la France et au français, ce que nous avons réussi à faire par des échanges dans les deux langues.

Séance de présentation de la France et de la Bretagne

Le lycée Matyáše Lercha propose un cursus bilingue aux élèves à partir de la classe de 4ème (recrutement sur examen). J’ai pu observer des cours et en proposer (parfois seule) aux élèves (conversation essentiellement). Dans ce lycée, les élèves ont déjà un très bon niveau de français dès la fin de la 3ème (ils ont 10 heures de français par semaine les 2 premières années), la barrière de la langue n’est donc pas aussi présente que dans les autres écoles.

Dans toutes les écoles, les cours commencent en général à 8h, finissent à 12h (pour les classes de primaire) et peuvent durer jusqu’à 14h pour les classes de collège, j’avais donc tous mes après-midi libres.

La ville est très agréable et les enseignants très disponibles : ils ont tout fait pour que mon séjour se passe au mieux.

Sites internet des établissements

Lycée Matyáše Lercha : http://www.gml.cz/

Základní škola Janouškova : http://zsjanouskova.cz/

Základní škola Bakalka : http://www.bakalka.cz/

Conseils pratiques

Je suis partie de Paris-CDG avec la compagnie Easyjet qui propose des billets pour Prague (on peut comparer avec Vienne, mais le trajet Vienne-Brno risque d’être plus compliqué et plus cher) aux environs de 80€ (en comptant un bagage en soute), à condition de ne pas l’acheter au dernier moment. Il ne faut pas négliger le coût du transfert entre la gare Montparnasse et l’aéroport (environ 10€), tous les détails sont disponibles sur le site des aéroports de Paris (http://www.aeroportsdeparis.fr/ADP/fr-FR/Passagers/Acces-Plans-Parking/Paris-CDG/Acces/Transports-En-Commun/). La République Tchèque faisant partie de l’Union Européenne, une CNI suffit pour voyager. Concernant la couverture médicale, se renseigner auprès de la LMDE ou la SMEBA (pas de coût supplémentaire).

Il faut savoir que la devise en République Tchèque est la couronne tchèque (1€ ≈ 25 Kč), le plus simple est de retirer de l’argent directement au distributeur à l’aéroport (se renseigner auprès de sa banque pour les frais, je n’ai eu aucun frais de change à la Banque Populaire). La solution la moins chère pour se rendre en ville est de prendre le bus : les billets s’achètent au distributeur (il faut de la monnaie, prendre le ticket à 24 Kč qui permet de voyager sur tout le réseau pendant 90 minutes) ou auprès du chauffeur (plus cher et ça les ennuie en général). Il existe aussi des navettes, plus chères ou la possibilité de prendre un taxi (qui n’a pas bonne réputation à Prague).

Il y a 3 bus qui se rendent au centre ville : le 100 rejoint la station Zličín, terminus de la ligne B, le 119 rejoint la station Dejvická, terminus de la ligne A (suivant votre destination ; vous prenez le métro avec le même ticket). Le 3ème bus rejoint directement la gare principale de Prague (Praha hlavní nádraží) qui se trouve sur la ligne C. C’est à cette gare qu’il faut aller pour aller à Brno, le billet aller plein tarif coûte environ 200 Kč (8€), le trajet dure environ 2h30 et les horaires sont disponibles (le tout en français) sur le site de la Deutsche Bahn (comme les horaires de tous les trains européens : http://www.bahn.de), il y a un train toutes les heures (faire attention de ne pas prendre un train rapide, avec réservation obligatoire).

A Brno, le plus économique pour les transports est d’acheter un ticket universel (Univerzální jízdenka) à 156 Kč (6,20€) et d’oblitérer 3 cases à chaque voyage (3 cases équivalent à un ticket plein tarif, 90 minutes).

Pour le logement à Prague, il existe une multitude d’auberges de jeunesse (voir www.hostelworld.com par exemple) à moins de 10€ la nuit. Ne pas hésiter à profiter du stage pour visiter la capitale ou d’autres villes (Český Krumlov par exemple qui est magnifique), la République Tchèque est un pays vraiment bon marché (que ça soit au niveau du transport, de l’hébergement ou de la nourriture).

J’ai été logée à Brno dans un logement de fonction du lycée Matyáše Lercha pour 130€ (13 nuits), pour les repas, il est en général possible de déjeuner à la cantine de l’école Janouškova, gratuitement. En République Tchèque, il est possible de manger au restaurant pour des prix bien plus attractifs qu’en France, autour de 3-4€ pour un plat du jour à condition d’éviter les lieux très touristiques.

présentation stage BRNO

Amélie


PRAGUE, Février 2012

retour_stage

L’école Vorsily vs Praze

L’école Vorsily vs Praze est une école comprenant les classes de primaire et de collège soit les classes de la 1ère à la 9ème classe. L’équivalent du CP au 3ème. C’est une école spécialisée en langues, à laquelle les élèves peuvent accéder par un entretien avant l’entrée en 1ère classe. Les cours qui y sont dispensés durent 45 minutes, entrecoupées par des pauses de 10 ou 20 minutes. La classe démarre à 8h et se termine à 13h35. Le nombre d’élèves par classe de français est peu élevé avec de 5 à 15 élèves maximum.

J’ai eu durant mon stage l’occasion de faire cours de français dans tous les niveaux, en tant que LV1 et LV2 (soit une dizaine de classes différentes). Quelques particularités de cette école : Les élèves bénéficient de cours de cuisine pour garçons et filles, de cours de menuiseries pour les garçons, ou de cours de couture pour les filles. Cette particularité est liée au fait que l’école Vorsily est une école catholique gratuite.

L’école est extrêmement bien équipée en nouvelles technologies. En effet, toutes les classes à partir de la 6ème année sont équipées d’un tableau blanc interactif (TBI). La classe de français a un TBI ainsi qu’un poste cd et un ordinateur. La classe peut au maximum accueillir une quinzaine d’élèves ce qui en fait une petite classe conviviale, favorisant les échanges.

Les cours de français dispensés sont très nombreux (24 par semaines), j’ai donc pu réaliser durant mon stage une trentaine de cours sur les 9 jours de stage (les élèves ont cours le mercredi). J’ai mené différentes activités en privilégiant l’oral et l’interaction. Les élèves ont particulièrement apprécié les séances sur les chansons, les mots croisés. A l’inverse, ils apprécient peu l’écrit et ont plus de difficultés.

L’école Brána jazyků

L’école Brána jazyků est une école tchèque publique située dans le centre ville de Prague, très facile d’accès et bien desservie par le tramway et le métro. C’est une école fondamentale, c’est-à-dire qu’elle réunit une école élémentaire et un collège. Le niveau des élèves va donc du CP à la troisième. Néanmoins, par manque de place, l’école élémentaire et le collège ne se trouvent pas dans le même bâtiment, elles sont éloignées d’une centaine de mètre environ.

Cet établissement privilégie l’apprentissage des langues vivantes allant de l’anglais, à l’allemand passant par le français ; qui sont les trois langues enseignées ici. Il organise d’ailleurs, des « sélections » d’entrée pour les futurs élèves vivant dans un secteur éloigné de celui de l’école. Les parents peuvent aussi choisir l’école en fonction des enseignements qui seront dispensés à leurs enfants. Cela induit que les élèves présents dans cet établissement, aime pour la majorité le contact avec les langues vivantes. Les élèves commencent leur LV1 en CE2 et leur LV2 en classe de sixième. Voulant viser, de plus, un niveau d’excellence en langues étrangères, de nombreux créneaux horaires sont prévu pour ces enseignements, ainsi que la mise en place de projets. En effet, les élèves ont au minimum quatre heures de cours environ de langue par semaine et il est mis à l’heure disposition des cours supplémentaires l’après-midi, en dehors du temps scolaire pour améliorer la pratique des élèves. Cependant, en plus des frais de scolarité les parents doivent payer un surplus afin que leurs enfants assistent à ces cours. L’école met en place des projets tels que le projet Comenuis et organisent de nombreux échanges avec des écoles étrangères. Les élèves peuvent ainsi améliorer leur pratique en allant dans des pays correspondant à la langue qu’ils apprennent. Au minimum, il y a un voyage par an pour chaque discipline de langue. Les stagiaires étrangers sont de plus accueillis très chaleureusement, car pour eux c’est un réel avantage que leurs élèves puissent être en contact, et puissent « discuter » avec eux.

La journée typique pour l’école élémentaire tchèque commence à 8h et se termine à 11h45, tandis que pour le collège la journée débute aussi à 8h mais se termine à 13h35. Les cours durent 45 minutes, et il y a une pause de 10 ou 25 minutes entre chaque.

La pratique

Lors de ce stage, j’ai été en contact avec cinq professeurs de français, trois au collège et deux dans l’école élémentaire. Le fait d’être répartie entre plusieurs enseignantes pourrait sembler être désavantageux, mais à mon avis cela m’a beaucoup plus apporté. En effet, cela m’a permis d’une part, d’être confrontée à tous les niveaux scolaires du système tchèque et de constater ainsi l’évolution des élèves dans leur apprentissage. D’autre part, j’ai pu assister à cinq méthodes de travail différentes, ce qui est très enrichissant et formateur.

Pour ma pratique accompagnée, j’ai pu faire cours à 11 classes différentes, allant du CE2 à la troisième. En tout, j’ai mis en place 21 cours de français sur six jours de pratique en neuf jours de stage. Ce fut donc une réelle expérience professionnelle, même si mes séances n’étaient pas très élaborées et au début surtout basées sur les manuels employés par les élèves. Mon stage débutait de plus juste avant leurs vacances d’hiver, du coup je n’osais pas trop leur faire des cours « sérieux » et je visais de façon général des exercices ludiques et des jeux. L’enseignement de langues en République-Tchèque se fait majoritairement à l’oral, ce qui était ma plus grande difficulté. Il fallait en effet que je fasse très attention à la manière dont je devais m’exprimer, aux mots que j’employais, à mon débit de parole… .

J’ai réellement apprécié faire ce stage et je conseille à tout le monde d’entreprendre d’aller observer et pratiquer dans des écoles étrangères.

D’un point de vue pratique

Nous étions 2 étudiantes à Prague et avons logé à Prague 3. L’hôtel où nous avons logé (Apart Hotel Nordik) est très abordable (en moyenne 13€/nuit petit déjeuner compris (mais servi de 7h30 à 10h30, ce qui ne permet pas forcément d’en profiter la semaine). Les chambres très spacieuses bénéficient d’une kitchenette.

La ligne n°9 du tramway passe à 300mètres de l’hôtel (Arrêt Husinescka) et s’arrête à 200mètres des 2 écoles (Narodni Trida) situées dans Prague 1. Le trajet à l’unité coûte 24kr (soit environ 1€). Nous avons choisi de prendre une carte « 30 jours » à 660kr qui nous permettait des trajets illimités. Le trajet Hôtel/Ecole prend en moyenne 25minutes. Attention en février, il fait TRES froid ! Il faut donc penser aux tenues adéquates !

Sophie et Delphine

Les commentaires sont clos.