Ecole et environnement scolaire

Intitulé

École et environnement scolaire en France (DOM-TOM inclus), en Europe et dans le monde

Équipe de recherche de référence

UMR ESO ( Espaces et Sociétés) 6590 ESO CNRS– Espaces et Sociétés

Enseignant-chercheur responsable

Magali HARDOUIN

E-mail : magali.hardouin@bretagne.iufm.fr

Équipe pédagogique pressentie

Magali HARDOUIN, Valérie LE MEUR

Compétences visées

  • L’APPORT LINGUISTIQUE : Le développement de compétences générales de communication ; Le développement de compétences spécifiques de communication (dans la classe, avec l’équipe pédagogique, avec la communauté éducative). Compétences : 3 & 4.
  • L’APPORT CULTUREL ET INTERCULTUREL : L’approche culturelle des contextes d’enseignement (la connaissance et la compréhension des différences culturelles, la collecte de matériaux, l’interaction) ; La découverte des cultures scolaires et des cultures professionnelles (les représentations de l’école, les différences d’attitudes de la communauté éducative, les différences de pratiques professionnelles) ; L’approche culturelle des contextes d’enseignement ; La découverte des cultures scolaires et des cultures professionnelles. Compétences : 1,3 & 9.
  • L’APPORT DIDACTIQUE ET L’APPORT PÉDAGOGIQUE : La comparaison de l’enseignement de sa discipline (les découpages disciplinaires, les notions-clés, les programmes par niveaux d’enseignement) ; La nécessité de prendre en compte la maîtrise de la langue (la langue comme outil pour le maître, la langue comme outil pour l’élève) ; L’ouverture à l’interdisciplinarité ; L’attention à l’élève (la nécessité de s’assurer de l’apprentissage) ; L’ouverture à d’autres pratiques pédagogiques (la pédagogie de l’encouragement). Compétences : 1, 2, 3, 4, 5, 6 & 7.
  • L’APPORT ÉTHIQUE : La réflexion sur les valeurs de l’école dans les pays (ressemblances, différences) ; La réflexion sur les politiques d’éducation ; La réflexion sur les pratiques induites par ses valeurs et la politique d’éducation ; les valeurs de l’école. Compétences : 1 & 10.
  • LES EFFETS INDIRECTS : Le travail en réseau ; L’utilisation des TIC ; L’engagement dans la formation tout au long de la vie. Compétences : 8, 9 & 10.

Argumentaire

Loin des discours aseptisés, normatifs et consensuels, cette dominante veut dresser un panorama de l’école et de l’environnement scolaire en France et dans l’outre-mer (Nouvelle-Calédonie, Tahiti et les Antilles), en Europe et dans le monde. Elle abordera également des questions « de société » telles que le lien entre politique-école-programmes scolaires, les inégalités scolaires, la scolarité des minorités (enfants du voyage, enfants de parents en situation irrégulière, etc.) et des primo-arrivants, la globalisation et l’économie du savoir. L’approche comparative sera privilégiée.

En outre, la dominante s’inscrit dans le cadre d’une ouverture aux dimensions européennes et internationales des enseignants. Elle donnera des pistes sur les programmes de coopération européenne et sur les programmes de formation des enseignants mis en œuvre par le Conseil de l’Europe et l’Union Européenne.

De surcroit, la valeur ajoutée de cette dominante sera la construction d’un portfolio de compétences européennes et internationales pour chaque étudiant.

Contenu de la dominante

EC1 : Apports théoriques (35h)

  • Enfance, jeunesse et politiques de formation
  • L’école : des inégalités en recomposition
  • Identités professionnelles des enseignants
  • Les nouvelles offres de coopération éducative en Europe
  • Gouvernance des Trajectoires Éducatives en Europe.
  • Les environnements scolaires des pays du « Sud ».
  • Questions « vives »
  • Didactique du FLE-FLS  (méthodes et pratiques de classe ; accès aux ressources ; conception d’outils  d’apprentissage et d’évaluation)
  • Place de l’interculturalité à l’école
  • Connaissance des systèmes éducatifs européens
  • Connaissance des programmes de coopération européenne et des programmes de formation des enseignants (Conseil de l’Europe, Union Européenne).

EC2 : Construction d’un portfolio de compétences européennes et internationales (15h)

  • Création d’un portfolio de compétences européennes et internationales, mentionnant les domaines de compétences et les niveaux de réussite.

EC3 : Préparation et exploitation du stage (à l’étranger ou non) (15h)

  • Recherche sur les différents systèmes éducatifs européens et internationaux. Y-a t-il un modèle qui se dégage? Vers une uniformisation des systèmes ?
  • Questions de politiques éducatives et de projets d’établissement.
  • Approche comparative de l’enseignement d’une discipline dans les pays partenaires.
  • Comparer (vidéo et documents institutionnels) les cultures scolaires et les cultures professionnelles des établissements concernés.
  • Comparer les approches pédagogiques dans les pays partenaires
  • Comparaison des manuels en vigueur, des outils didactiques utilisés dans les pays partenaires.
  • Que signifie la perspective européenne dans l’enseignement des disciplines ?
  • Les bénéfices pédagogiques et culturels de l’approche des mêmes notions par deux systèmes linguistiques ; une attention plus fine à la qualité des interactions cognitives
  • Les apports des stages à l’étranger.
  • Comment transformer l’expérience vécue en savoirs professionnels ?

EC4 : Initiation à la recherche/ TER (mémoire de recherche) (31h)

  • Recherche d’une problématique, d’une méthodologie adaptée à l’objet de recherche, approche qualitative et quantitative, ressources documentaires, suivi de mémoire.

Évaluation au S7 : Note d’étape du travail de recherche

Évaluation au S8 : TER

Perspectives d’orientation à partir de cette dominante

  • Professorat des écoles
  • Recherche en géographie, en sociologie, en sciences de l’éducation
  • Master FLE
  • Métier de la formation en FLE/FLS

Les commentaires sont clos.