Ceci n’est pas un poulailler

Hyacinthia Bonnet, Julie Desprat, Julie Betsch

On ne fait pas d’omelette sans casser des œufs. On ne mélange pas les couleurs sans les toucher?

Dans ce projet artistique, la couleur matière laisse place à la couleur lumière, impalpable mais observable, tout en variations de nuances, tons et teintes.

A partir d’un tableau pop art, mettant en scène des cocottes d’un blanc immaculé et un fond pop bleu, jaune et rouge, le spectateur pourra interagir avec la lumière à l’aide de filtres de couleurs.

Pour en savoir plus, reportez-vous au tableau qui répondra à toutes vos questions.

http://blog.espe-bretagne.fr/blog-artsvisuel-m1m2-sb/wp-content/uploads/Tableau-artpla-OBJET-M1PES72019-1.pdf

La matière en action

Marcy MOISAN, Zoé PENFORNIS, Emma ROBERTS

Notre projet s’axe sur l’environnement de nos jouets. Le fait d’avoir choisi de travailler uniquement sur l’environnement nous a permis d’exploiter de nombreux matériaux, diverses notions, diverses références artistiques et nous a amené à la réalisation d’un stop motion. 

  • Comment concevoir un décor/environnement à partir d’un jouet usagé (petit train, ourson) ? 
  • Comment créer une sensation volume à l’aide de différentes matières/matériaux ? 
  • Comment rendre le jouet usagé très petit (petit train) /immensément grand (ourson) par rapport à son environnement ? 
  • De quelles manières peut-on créer des traces/des empreintes ? 
  • Comment créer de la matière à partir de la peinture ? 
  • Quelles techniques peut-on utiliser pour représenter un élément du réel (feuilles) ? 
  • Comment obtenir des couleurs secondaires à partir des trois couleurs primaires ? 
  • Comment mettre en scène le jouet usagé dans son environnement/décor ? 
  • Comment travailler différentes matières dans une seule production ? 
  • De quelle manière peut-on garder une trace de cette mise en scène (stop motion ou prise de vue photographique) ?

Contenus des ateliers Estampe- Photographie et Volume des master 1 Arts Plastiques + MCC

Atelier Estampe suivi par Pascal

Estampe gravure_fiche technique et pédagogique (version 2018)

Estampe gravure_fiche technique et pédagogique (version 2019 – paysage et eau)

Taille douce vernis dur et mou

Atelier photo suivi par Fabrice: 

atelier M1

pdf cyano

Atelier volume :

Volume atelier M1

MCC – Attendus  (grille à compléter) et à insérer dans votre carnet de bord:

outil d’éval prat orient métier S7 (à 3) – avec auto-évaluation (en pdf)

outil d’éval prat orient métier S7 (à 3) – version modifiable

Paysage de papier – forêt tactile en carton – ma sculpture est dans ma feuille – cycle 3 et 4

Attendez la nuit, et allumez l’œuvre…

BOSSE Emma, DIVOUX Mathilde, SEGUIN Estelle

Notions abordées : Matériaux, volume, lumière, couleurs.

Questions d’apprentissage :

  • En quoi les jeux d’ombres et de lumière donnent une autre dimension ?
  • Comment associer les couleurs pour différencier les couleurs chaudes des couleurs froides ?
  • Quel geste pour quel effet ?
  • Comment utiliser l’opacité et la transparence des matériaux ?


Juste avant la nuit, allumez les lumières…
… la lumière existe même pendant la nuit.

Je ne crois que ce que je vois ?!

FERRANT Marie,  MOREAU Salomé, POULAIN Maëlys :
lumière, espace, temps 

Comment l’image peut-elle mentir ?
En quoi l’usage de la photographie permet-il d’interroger la véracité de l’image ?
Comment piéger le spectateur ?


Physalis : quand éphémère rime avec mystère…

Lucile MAGAND – Elise MAHE – Karine LAVALLEE (M1 PE A2)

La création d’un mobile sonorisé nous a permis de travailler la notion du volume, tout en exprimant transparence, légèreté et équilibre. C’est le mystère du physalis qui a orienté notre recherche plastique et sonore, par l’utilisation de matériaux traduisant le physalis dans son état de fleur sublimée. La cohérence de l’oeuvre se trouve renforcée par l’ajout d’un univers sonore sur base de travail vocal comme un écho à la nature…

Comment retranscrire émotions et ressentis à partir du vivant ?
Comment représenter l’éphémère, la transparence, la légèreté, la fragilité et le mystère à partir du physalis ?
Représenter, est-ce reproduire ?



« Le travail de l’artiste est toujours d’approfondir le mystère. » Francis Bacon

Marie Deschamps -Julie Joffre- Amera Le Luhandre Atelier volume

Notre travail porte sur la mise en regard des objets banals et du quotidien ainsi que leur détournement.

Les objets ont dès le départ appartenu à une « portion » de la réalité. Nous avons l’habitude de leur attribuer une fonction et une place particulière dans la vie quotidienne. Nous avons alors décidé de les détourner afin de les revaloriser ou les questionner.

Atelier Volume Marie Julie Amera

Situation d’enseignement. Elora, Marion.L, Gwendoline


Le ballet Triadique, Oskar Schlemmer, 1922

Lors de l’élaboration de cette séance nous avions dans un premier temps l’envie de faire travailler les élèves en groupes. Les notions ayant influencées notre proposition sont celle du corps dans la production artistique ainsi que le détournement d’objets en matériaux. Nous avons développé une proposition qui permet d’élargir les champs des arts plastiques aux champs du design. Nous proposons aux élèves de travailler sur un accessoire de la Fashion-Week  de demain. La contrainte est de travailler uniquement le magazines comme matériau.

séance Pdf