Luc Borthayre, Angèle Mayeux, Sébastien Pereira, Lucie Plat

Atelier Estampe – Le multiple.

Durant cet atelier pratique, nous avons abordés plusieurs points :

  • l’image unique / l’image multiple
  • l’apparition / la disparition de l’image (l’empreinte, la trace…)
  • le détournement d’objet (objet-sujet, objet-support, objet-outil)
  • l’usage de l’estampe pour créer de la narration

« Less is More » – Ludwig Mies van der Rohe

La simplicité étant de mise, nous avons prioritairement travaillés avec des éléments facilement à disposition : éléments naturels, alimentaires, manufacturés. Ces matériaux sont économiques (voire gratuits) et accessibles, ce qui permet un réinvestissement dans les Arts Plastiques, en Cycle 3 et 4.

Nous avons séparés nos expérimentations en quatre catégories, qui ont toutes débouchées sur quatre situations d’enseignement parmi d’autres possibles :

  • « Trois, deux, un : patatograver ! » : multiples utilisations de la patatogravure ;
  • « Nature de la matrice / la nature comme matrice » ;
  • « La collection : identiques mais différents » : utilisation de la gravure sur métal ;
  • « Quelle drôle de vie ! » : utilisation du surcyclage par la narration.

Les expérimentations et les fiches sont présentées dans quatre endroits de la médiathèque de l’ESPE de Rennes, liés par un parcours couleur. Veuillez trouver les liens vers les visuels de nos expérimentations, les références artistiques par fiche, la fiche aliments, la fiche gravure, la fiche surcyclage et la fiche végétal ainsi que les situations d’enseignement.

Le projet LEM _ Leena – Elora – MorganeR

 

L’envie fondamentale est de travailler sur la notion de temporalité,d’évolution d’une forme et de la matière avec son environnement. Le souhait est de se tourner vers des matériaux de l’ordre du biodégradable. Rapidement les projets s’orientent vers une installation en extérieur au sein de l’ESPE, pour rendre visible et accessible le travail au travers d’un parcours. Les projets se rejoignent notamment dans l’idée d’évolution, de changement,de métamorphose provoqués par les différents facteurs extérieurs. La question de la documentation semainière ou mensuelle est également évoquée.

Carnet de bord-atelier-volume-leena-szejwach

carnet de bord-morgane-roglianti

Carnet de bord Elora FRAISSE

Entrer dans le tableau, le vivre de l’intérieur

Le chorégraphe Josef Nadj et le peintre Miquel Barcelo créent sur scène une pièce-tableau.

« Paso doble », pièce créee en 2006 au festival d’Avignon.

La passion de Josef Nadj pour le geste du peintre l’a conduit, il y a environ cinq ans, dans l’atelier
de Miquel Barceló. Ce fut le premier temps d’un dialogue stimulant et fécond entre deux artiste s
qui ont pu, peu à peu, découvrir leur degré de connivence, le nombre de leurs préoccupations et de
leurs intérêts communs. Jusqu ’à ce qu’un beau jou r, « com me en une sorte de confession », Nadj
déclare son désir « d’entrer dans le tableau, de le vivre de l’intérieur, d’y réagir physiquement et pas
seulement mentalement ». Et que Barceló réponde : « Oui, mais comment? »
…Alors… l’expression d’une rencontre, une double confrontation avec l’argile, un pari et une expé-
rience de partage, l’ouverture d’un espace, d’un territoire qui mobilise tous les sens et qui conjugue
la danse, le théâtre, les arts plastiques. Et puis le son et la lumière.
Myriam Blœdé

Le trace… Tielles Julie, Tesnier Chloé, Dupont Margaux

La trace

 

la trace

Notre production est un portfolio constitué de différentes œuvres, dont le thème commun est la trace. Nous avons réalisé ce portfolio au fil de nos TP. Notre objectif étant de rassembler plusieurs traces avec pour unique support la feuille de papier. Ces traces ont été réalisées par le biais de plusieurs outils et médiums. Nous avons utilisé uniquement des médiums rouges et noirs, ce qui permet de se concentrer davantage sur la technique adoptée que sur la couleur en elle-même. En effet, les différentes techniques apportent un panel de dégradés ce qui permet une plus grande visibilité de la trace. Continuer la lecture de « Le trace… Tielles Julie, Tesnier Chloé, Dupont Margaux »

Les Septiques : un dispositif à parcourir

A partir de l’entrée notionnelle « dessin – corps – geste », nous avons réalisé un dispositif plastique constitué de 8 pans de tissu de coton de 1,20m. de haut * 0,80m. de large prévus pour être suspendus et traversés par le public.
Le support, comme contrainte initiale, est un pan de tissu en coton blanc suspendu à notre hauteur pour laisser la place au geste, aux mouvements amples.
Très vite, des réflexions sont apparues :
Comment aborde-t-on un support mou, flottant ? Envers / endroit, où est l’œuvre ? De quel côté la regarde-t-on ? Transparence recherchée ou involontaire? Un pas vers la sculpture? Comment travaille-t-on à plusieurs ?

Nuit4

A partir de l’entrée notionnelle « dessin – corps – geste », nous avons réalisé un dispositif plastique constitué de 8 pans de tissu de coton de 1,20m. de haut * 0,80m. de large prévus pour être suspendus et traversés par le public.

Le support, comme contrainte initiale, est un pan de tissu en coton blanc suspendu à notre hauteur pour laisser la place au geste, aux mouvements amples.

Très vite, des réflexions sont apparues :

Comment aborde-t-on un support mou, flottant ? Envers / endroit, où est l’œuvre ? De quel côté la regarde-t-on ? Transparence recherchée ou involontaire? Un pas vers la sculpture? Comment travaille-t-on à plusieurs ?

En guise d’introduction : réalisation Pisteur, panneau 1 sur Youtube

Les Septiques – Ethel Collignon-Courtin – Aurélie Eyssette – Virginie Sabis

séance GS Virginie SABIS

Aurélie EYSSETTE – Séance en PS et MS

Ethel COLLIGNON-COURTIN – Piste pédagogique cycle 2-1

Continuer la lecture de « Les Septiques : un dispositif à parcourir »