Collections du Phakt par le Magazine Art Press

Compte-rendu de la journée du 17 février 2020 par les « journalistes »-étudiantes en Master 1 MEEF Arts Plastiques: Aurélie Buttice et Émilie Gautier.

Format magazine reprenant les codes du magazine Art Press. Les qrcodes sont actifs, vous pouvez les visualiser au moyen d’un smartphone ou d’une tablette via une application de lecteur de qrcode téléchargeable sur play store ou apple store.

Afin de pouvoir comprendre les approches sensibles et ludiques des étudiants concernant les œuvres d’arts présentes au sein de la galerie EC’ART, voici les documents qui ont été mis à leur disposition:

Autre proposition de Master 2 en arts plastiques:

Exposition de multiples issus de la collection du PHAKT. Thème: Noir et blanc et langages.

Multiples de Claude Levêque, Mathieu Tremblin, Jocelyn Cottencin, Jean-François Karst, Clément Aubry, Gaël Grivet, Richard Marnier.
Pour plus de détails sur les œuvres, voir la thématique  » langage dans les arts plastiques »dans le catalogue en ligne du Phakt: https://www.phakt.fr/wp-content/uploads/2014/04/web-collection.pdf

Rencontrer sensiblement les oeuvres par des approches multiples: plastiques, procédurales, iconiques, sémantiques, non-verbales, verbales, écrites, ludiques, pédagogiques, dansées, comportementales, documentées.

Interroger l’image et le langage par les codes de représentation, codes iconiques, codes langagiers, codes typographiques. Aborder les notions de: série-variation-citation -représentation-figuration/abstraction – accident/hasard – traces/empreintes – espaces- processus/procédé – composition/décomposition- ordre/désordre – inventaire/abécédaire – allégorie/langage- signes/symboles.

captation sonore d’un rythme gestuel crée par un feutre sur le papier

Exposition présentée du 10 Février au 30 Mars 2020 à l’espace Ec’art (Galerie d’art à vocation pédagogique) du site de L’INSPE de Rennes.

Exposition à venir: « le supermarché des images » du 11 Février au 07 Juin 2020 à la galerie du jeu de Paume à Paris:

« Nous habitons un monde de plus en plus saturé d’images.

Leur nombre connaît une croissance tellement exponentielle – aujourd’hui plus de trois milliards d’images partagées chaque jour sur les réseaux sociaux – que l’espace de la visibilité semble être littéralement submergé. Comme s’il ne pouvait plus contenir les images qui le constituent. Comme s’il n’y avait plus de place, plus d’interstices entre elles. On s’approcherait ainsi de la limite que Walter Benjamin, il y a un siècle déjà, imaginait sous la forme d’« un espace à cent pour cent tenu par l’image ».

Face à une telle surproduction d’images, se pose plus que jamais la question de leur stockage, de leur gestion, de leur transport (fût-il électronique) et des routes qu’elles suivent, de leur poids, de la fluidité ou de la viscosité de leurs échanges, de leurs valeurs fluctuantes – bref, la question de leur économie. Dans l’ouvrage dont est issue cette exposition, la dimension économique de la vie des images prend le nom d’iconomie » .

http://www.jeudepaume.org/?page=article&idArt=3288

ZULIANI Alexia : Retour Réflexif visite Phakt + séance pédagogique

Voici un bref retour sur la visite au Phakt que je n’ai pas pu faire mais que j’ai donc tenter d’imaginer au travers des dossiers de mes camarades ainsi qu’une idée de séance pédagogique.

Retour – Phakt + Séance Pédagogique

Visite du PHAKT et de LA CRIÉE : N.Clémence, G.Lucie, A.Madina et G.Sarah.

Nous avons passé la journée du mercredi en visite.

Le matin, nous étions au Phakt où nous avons découvert l’exposition de Katia Kameli « Stream of stories, chapitre 5 » qui nous plonge dans l’univers des fables.

L’après-midi, nous nous sommes rendu à la criée, afin de découvrir l’exposition de Meriem Bennani, qui nous émerge dans ses projections.

Ce travail a été réalisé par NEJAR Clémence, GODEFROY Lucie, AKHMADOVA Madina et GASNIER Sarah.

Lors de la visite du PHAKT nous avons réalisé une séance pédagogique en groupe, cette séance se trouve dans un autre article en commun avec Nathalie.V et Léa.C

Vous trouverez ci-dessous les pdf de ces deux visites.

exposition phakt

exposition la criée

Séquence pédagogique sur les Fables (Lucie, Léa, Sarah, Madina, Clémence, Nathalie)

Suite à la visite de l’exposition de Katel Kameli « Stream of stories, chapitre 5 » au Phakt dans le cadre de la Biennale d’Art Contemporain « A Cris Ouverts », nous ( Léa C., Lucie G., Madina A., Sarah G., Clémence N., Nathalie V.) avons conçu une séquence pédagogique autour des Fables de la Fontaine.proposition séquence phakt

CRIEE et PHAKT: 2 groupes différents

1) GROUPE CRIEE : Maxime, Luc, Julie S., Blandine, Candice.
Situation d’enseignement créée autour du théâtre d’objets.

→ Restitution Criée : cliquez ici

2) GROUPE PHAKT : Angèle, Alexandre, Julie, Julie S., Sofia, Candice.
Poursuite d’une situation d’enseignement établie par un autre groupe.

→ Restitution Phakt : cliquez ici

Pratiques Partenariales au PHAKT

Rencontre autour du travail d’ Anita Gauran

LE QUILLEUC Paula

COTTET Lara

FROC Thomas

La rencontre avec les médiateurs du PHAKT nous a permit de prendre connaissance de la résidence de l’artiste Anita GAURAN à l’école Jacques Prévert et au collège des Chalets à Rennes ainsi que de son exposition Scrap Show au Phakt. Nous avons découvert les ateliers proposés par l’artiste aux élèves de différentes classes, mais aussi leurs réinvestissements plastiques encadrés par l’artiste et l’équipe pédagogique du collège. C’est donc sur ce point que c’est ancrée notre recherche : Quels questionnements plastiques et pédagogiques pouvons nous relever dans le travail de l’artiste ? Quelles pistes d’apprentissages pouvons nous concevoir à partir de ces questionnements ? Par exemple comment réinvestir la notion de mémoire, notion récurrente dans le travail de l’artiste ?

pratique partenariale, Paula, Lara, Thomas

Résidence d’artiste en milieu scolaire / Anita Gauran + PHAKT

Bonjour à tous,

Suite à notre rencontre de ce jour  voici quelques documents pour compléter nos échanges.

Dans le cadre du cycle de résidences d’artistes accompagné par le PHAKT à l’école Jacques Prévert et au collège des Chalais de Rennes:

– fiche de synthèse présentant l’année 2 / Anita Gauran

– quelques images

synthèse A gauran-Jacques prévert

 

Ainsi que des documents institutionnels présentant les enjeux et les modalités de mise en oeuvre d’une résidence d’artiste en milieu scolaire.

Cahier des charges résidences en milieu scolaire  

CRITERES ELIGIBILITE35      

la résidence d’artistes en milieu scolaire 11-2015

 

 

Pratiques partenariales -( visite-atelier-rencontre structure culturelle)

Que vous ayez été au FRAC, à la CRIEE, au musée des Beaux-Arts ou au PHAKT, c’est ici que vous rédigerez, en trinôme de stage, un compte-rendu sur la journée vécue au sein de ses structures culturelles et/ou artistiques.

Mettre l’accent sur, soit:

1  Présentation de l’établissement – la médiation – ressources – documents et dispositifs officiels – partenariats engagés (types, enjeux…)

2 – l’ exposition vue – la rencontre sensible avec l’artiste ou les oeuvres d’art.

3 – l’atelier de pratique plastique ou photographique suivi.

4 –  les pistes d’apprentissages à dégager de cette journée

Présentations orales (par trinôme de stage ou non) , le lendemain, selon l’une des quatre focales proposées.

Je tiens à remercier chaleureusement Morgane LEPINAY et l’artiste Anita GAURAN pour la qualité de leur accueil, leur professionnalisme et leur bienveillance.

Pascal Bertrand