« Un voyage de paysages » Émilie Alban Aurélie

La proposition de travailler avec Maël Le Golvan sur l’incitation « Entrez dans le paysage » a été pour nous l’occasion d’une interprétation de la pratique de l’artiste, en particulier le questionnement du photogramme, que nous avons poursuivi avec l’assemblage d’épreuves argentiques formant un panorama. Nous avons trouvé intéressant de proposer une séance aux élèves autour du dispositif du panorama, car c’est notion intrinsèque du paysage. Comment créer un panorama sans caméra !

Entrée du programme: Cycle 3, la narration visuelle: L’organisation des images fixes ; La prise en compte du spectateur: modalité de présentation afin de permettre la réception.

Questionnement: Les frises ont comme particularité de s’organiser dans leur largeur. Cela implique de la part du spectateur de déplacer son point de vue pour pouvoir contempler l’intégralité de l’œuvre. Le regard est donc mobile, il permet à la manière d’un panorama de développer une narration visuelle des images fixes.

Exemples de verbalisation avec les élèves:  » Savez-vous comment s’appelle ce type de disposition ?  » ;  » Si la frise est longue, est-ce que l’on peut la regarder en entière ? «