Monsieur Ombre et Madame Lumière

Carnot Marie, Deschamps Léa, Despres Julien 

Questions d’enseignement :  

  • Comment représenter les ombres ?
  • Comment puis-je représenter un objet différemment de sa forme initiale ?
  • En quoi la lumière influence-t-elle la position du regard du spectateur ?

Étapes du projet:

  • Création d’un décor servant de support pour la mise en place des différents éléments composants l’oeuvre. Utilisation principalement de deux couleurs qui s’oppose pour créer un phénomène de contraste plus poussé.
  •  Disposition des éléments constitutifs de l’oeuvre dans le maximum d’endroits possibles pour occuper l’espace. Utilisation de différents matériaux pour représenter la multitude de possibilités offert par la création plastique.
  • Le phénomène de contraste imposé par le blanc et noir, tel un jeu d’ombre fait que les couleur des objets principaux et en reliefs ressortent plus fortes de l’oeuvre.

– L’objectif pour l’enseignant est : d’aider les élèves/  faire expérimenter/tester ses élèves avec des matières différentes pour représenter un objet sous différentes formes. 
– Moyens offerts : utiliser différentes matières et matériaux (argile, carton, bois, plastique, caoutchouc) 
– But : mettre en scène les Monsieur et Madame grâce aux moyens offerts dans un support semi-ouvert.
– Contrainte imposée : représenter des ombres qui correspondent au Monsieur et Madame, faire en sorte que l’objet soit représenté différemment selon ses caractéristiques ( si il est grand, qu’il devienne petit; si il est rigide, qu’il devienne souple … )
– Une question posée lors de la verbalisation : Quels sentiments s’expriment à travers ton oeuvre ?

– Référence artistique : Une des oeuvres qui nous a inspiré est celle d’Émile Friant. Elle nous a permis de jouer sur la représentation exagérée des ombres, car son œuvre Ombres portées se base sur une mauvaise représentation des ombres. La lumières se situe en contrebas et les ombres en découlant devraient avoir un écart plus faible qu’entre les corps eux-mêmes. De ce fait, notre œuvre tente de suivre le même cheminement que celle d’Émile Friant,et vise ainsi à développer l’esprit critique et de réflexion du spectateur. À ceci s’ajoute le fait que notre oeuvre rend compte des différents regards que peut avoir le spectateur en fonction de son placement face à l’oeuvre.

Émile Friant, Ombres portées, 1891
  • Lien avec les programmes : Notre oeuvre s’inscrit principalement dans le Cycle 3.
    •  La représentation plastique et les dispositifs de présentation : La ressemblance : découverte, prise de conscience et appropriation de la valeur expressive de l’écart dans la représentation. Les élèves ont appris à faire l’expérience de la représentation avec divers moyens plastiques et, notamment, en dessinant dans des approches et des situations variées. « La représentation plastique et les dispositifs de présentation : les élèves distinguent progressivement ce qui, dans leur désir de reproduire le réel, relève du hasard et ce qui manifeste leurs choix, leur volonté. Afin de compléter de premières acquisitions techniques, ils sont conduits par le professeur à explorer les possibilités créatives liées à la reproduction ou au travail en série, ainsi qu’à l’organisation d’images pour sous-tendre un récit ou un témoignage. »

Blanc Alice – Bodros Samantha – Bouédec Gwenn – M1 – TP1 – Saint-Brieuc

Projet final – Powerpoint

Histoire fil – pour accompagner le powerpoint

Proposition de pratique artistique_Alice BLANC

Proposition de pratiques artistiques – Gwenn Bouédec

Proposition de pratique artistique – Samantha Bodros

THEME GENERAL : OBJET, ESPACE, MOUVEMENT

Le point de départ : travail sur la matière au CAUE

Au CAUE, nous avons eu à travailler avec une pelote de fil. Nous devions l’intégrer dans le paysage et prendre des photos, faire un travail sur la matière. Nous sommes parties de la pelote elle-même, de ce qu’elle est et de ce qu’on en fait normalement… et nous avons pris le parti de la dérouler au fur et à mesure et de créer des œuvres en l’intégrant dans le paysage urbain, une sorte d’urban art. Nous avons associé la ficelle avec des éléments du paysage. Elle a traversé des passages piétons, est montée dans les arbres, a descendu des marches, s’est lovée entre des tendeurs, a rencontré un chien, des gens…

Photo pelote 1 IMG_0450IMG_0452

IMG_0455IMG_0460IMG_0463

Continuer la lecture de « Blanc Alice – Bodros Samantha – Bouédec Gwenn – M1 – TP1 – Saint-Brieuc »

Typhaine Corre – M1 – Groupe 4

1- Description et explication de la démarche

Ce projet a été réalisé dans le cadre du TP3 d’Arts Visuels du semestre 8 intitulé « Volumes ».

Ma réalisation aborde les notions de « Volume », « Espace » et « Lumière » des ateliers 3 et 4 proposés pour ce TP. C’est d’abord l’Atelier 3 que j’ai voulu expérimenter. Elle correspond à la consigne de cet atelier dans le sens où la sculpture est suspendue dans l’espace par un fil de pêche. Le matériel utilisé tel que le fil de fer rentre aussi en compte dans l’atelier 3. Mais puisque j’ai ajouté la notion de lumière pour obtenir le jeu d’ombre sur le fond blanc, cette réalisation tient également de l’Atelier 4.

http://www.youtube.com/watch?v=qqln1SbzP84

Continuer la lecture de « Typhaine Corre – M1 – Groupe 4 »

DAUTRICHE Isabeau, M1, TD1, Gr1, Puzzle(s), TP « objet »

Je présente ici mon travail effectué dans le cadre du TP sur l’objet. J’ai mêlé les contraintes « Un objet qui sort du support » et « un objet haut en relief ».

Puzzle(s)
Puzzle(s)

Puzzle(s) - détail
Puzzle(s) – détail

Démarche : Continuer la lecture de « DAUTRICHE Isabeau, M1, TD1, Gr1, Puzzle(s), TP « objet » »