L’objet dans tous ses états

Un aperçu de l’objet dans l’histoire des arts .

Wang Du -les modes - bronzes - jardin des tuileries FIAC Paris 2007

D’abord représenté,  puis présenté, accumulé, compressé, manipulé, théâtralisé, dansé, collectionné…

L’objet dans l’Histoire de l’Art

Un remarquable et accessible dossier pédagogique du Centre Georges Pompidou (Beaubourg) intitulé  » Récupération et détournement d’objets » par les artistes modernes et contemporains : RecuperationEtDetournementDobjets Beaubourg

et une proposition de parcours pédagogique dans les collections du centre, intitulé, l’objet dans l’art du XX e s: http://mediation.centrepompidou.fr/education/ressources/ENS-objet/ENS-objet.htm

Un autre dossier pédagogique, tout aussi bien ficelé du LAIT ( labo art international du Tarn) sur la matière-matériau-support-temps dans l’art moderne et contemporain:

Matiere-materiau-support ds art cont. le LAIT

O Soleil !

« O Soleil ! Toi sans qui les choses Ne seraient pas ce qu’elles sont. » Edmond Rostand

Charlotte PERSONNETTAZ, Margaux JEAN, Audrey MOISSET

Notions abordées : Lumière et matière

Questions d’apprentissages :

  • Comment l’ombre et la lumière peuvent-ils être des outils permettant de créer des illusions?
  • Comment changer la perception des objets grâce à l’ombre et la lumière ?

SCULPT’ON PHYSA LISSE

Emmanuelle CROUGNEAU, Julien BAILLET, Océane ROULIN

Master 1 MEEF PE Groupe D1

Notions : Matière – Image

Questions d’apprentissage :
Qu’est- ce que la sculpture ?
Comment la pratique influe sur le processus de création ?
Se confronter au matériau : un référent, un matériau, des outils.
Quels outils sont les plus adaptés à ce matériau ?
Comment représenter un référent du réel par la sculpture ? Matériau de la sculpture : artificiel et branche de physalis (le référent de départ) : matériel naturel éphémère.
Comment créer un volume dans un bloc parallélépipède des points de vue que l’on a de la branche du physalis ?
Quels choix s’opèrent ? De quelle manière retranscrire le physalis selon un/des point(s) de vue(s) de notre choix ? Écart avec le réel ?
De quelle manière montrer l’évolution de la sculpture ?

Exposée à la bibliothéque universitaire de l’ESPE de Rennes

C’est à trois que nous nous sommes accordés pour exprimer un parcours visuel, tactile et sensuel du physalis… Du bloc géométrique de départ une forme, des formes sensuelles vont émerger… Parcourir du regard, dessiner… Tailler, lisser, polir, creuser, évider, pour exprimer la sensualité, la fragilité d’un instant gravé… Rendre sensible une perception, des perceptions du référent, signifie d’accepter son écart et les caractéristiques du matériau. 

A travers la pratique de la sculpture, par la pratique de la taille dans un bloc de béton cellulaire, comment exprimer une forme légère sensible, naturelle, végétale se référant au physalis, cage d’amour sensible et éphémère?..

Le concept de noyau sous différentes formes. Notions d’espace et de matière.

DUCHESNE Bruno & DANO Alexandre

                                                Fixation de la balle avec de la cire de bougie colorée.
    La « cage de fer ».
                                                Exposition dans les couloirs de l’ESPE.

Questions d’apprentissage soulevées :

Comment représenter le physalis d’une nouvelle manière ?

Comment représenter l’amour en cage ?

De quelle manière représenter un modèle avec des objets imposés ?

Luc Borthayre, Milène Goulet, Maxime Moilou

Questionnement : Que dit un objet de son utilisateur ? Que dit-il de ses caractéristiques physiques ?

Louise Nevelson, Black Cryptic XVI, 1984, Peinture noire sur bois, 12,7 x 12 x 5 cm
Louise Nevelson, Black Cryptic XVI, 1984, Peinture noire sur bois, 12,7 x 12 x 5 cm

Incitation : Vous êtes tombés par hasard sur un objet étrange.

Consigne : Il s’agit d’un assemblage d’éléments peints. Réfléchir à l’utilisation et à l’origine de cet objet, puis le fabriquer.

Contrainte : Les caractéristiques physiques du propriétaire doivent transparaître au travers de l’objet, sans que l’extraterrestre ne soit représenté.

Cette séquence destinée au cycle 4 (4e et 3e) questionne des notions comme la matière, la forme et la couleur.

Lien vers le .pdf de la séquence : Situation d’enseignement – Luc Borthayre, Milène Goulet, Maxime Moilou.

Séquence d’enseignement pariétal – Antoine Mariani – Baptiste Mura – Baptiste Petit

Séquence d’enseignement en lien avec le cours d’histoire de collège en cycle 3, classe de 6ème.

 

Séquence d’enseignement

SARAH GASNIER CLEMENCE NEJAR – Atelier photo – « Composition / Décomposition »

Deux cyanotypes et trois rayogrammes réalisé avec de la poudre de craie.

Volonté de prendre part du support pour qu’il ait un impact autant que nos productions.

Rayogrammes réalisés avec des plumes 

monotype – rayogramme fixés sur un format grand aigle

PLUS DE PHOTOS À DÉCOUVRIR DANS NOTRE DIAPORAMA PLUS BAS 

Instinctivement, nous avons expérimenté avec des objets déjà existants; des plumes et des craies. Par ce choix, nous avons commencé par nous créer un thème :

Composition et Décomposition

En effet, les plumes nous ont servi à faire quelque chose de très structurée, organisée tandis que la craie que nous avions préalablement réduite en poudre nous a permis de jouer avec le hasard, le désordre la décomposition.

Comment mettre en lien les productions photographiques avec un support tout en tenant compte du thème « composition – décomposition » ?

C’est finalement sur cette question que nous nous sommes interrogées. Le support peut-il avoir autant d’impact que le projet en lui même?

Et c’est à travers des expérimentations, que nous avons travaillé autour des notions de support / matière / outils, notions qui font partis des programmes du cycle 3 et cycle 4.

Vous trouverez ci-dessous diaporama sur la totalité de nos recherches et rendus finals de l’atelier photographie.

En deuxième lien, une piste d’apprentissage liée à nos recherches.

recherches ( la même chose que sur la video ci dessus )

piste d’apprentissage

CARNET-DE-BORD

Sarah Gasnier et Clémence Néjar

Le projet LEM _ Leena – Elora – MorganeR

 

L’envie fondamentale est de travailler sur la notion de temporalité,d’évolution d’une forme et de la matière avec son environnement. Le souhait est de se tourner vers des matériaux de l’ordre du biodégradable. Rapidement les projets s’orientent vers une installation en extérieur au sein de l’ESPE, pour rendre visible et accessible le travail au travers d’un parcours. Les projets se rejoignent notamment dans l’idée d’évolution, de changement,de métamorphose provoqués par les différents facteurs extérieurs. La question de la documentation semainière ou mensuelle est également évoquée.

Carnet de bord-atelier-volume-leena-szejwach

carnet de bord-morgane-roglianti

Carnet de bord Elora FRAISSE

Atelier photographie Nathalie.V, Marion.L, Baptiste.P

Cet atelier nous a permis d’envisager des techniques de production d’images photographiques et de monotypes, abordables dans des classes de cycle 3,4 et au lycée. Ces sessions nous ont permis d’expérimenter les potentialités de ces dispositifs.

Nous avons mis en avant 3 notions à travers ces expérimentations, la matière, l’abstraction/figuration et enfin la lumière/temps.

Les notions abordées dans l’atelier sont développées et mises en lien avec les programmes des cycles 3 et 4.

Un carnet de bord ainsi qu’une proposition de séance en cycle 4, sont proposés dans le pdf ci-joint : atelier photo pdf

autoévaluation

Atelier Photo: Marine Cariou – Marina Lebehot – Jeanne Thibaudeau

La matérialité de l’image

Trois ateliers expérimentés : cyanotype, sténopé, monotype.

Travail sur l’aspect expérimental, avec l’aléatoire, le hasard, l’erreur.

Création d’écart dans le passage de l’image référente/la matrice à sa matérialisation.

Réflexions sur les relations OUTILS/SUPPORTS/MATIÈRES et l’image.

pdf: matérialité de l’image – Cariou Lebehot Thibaudeau

odt: matérialité de l’image – Cariou Lebehot Thibaudeau

Références artistes-Cariou Lebehot Thibaudeau

   

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer