Monsieur Ombre et Madame Lumière

Carnot Marie, Deschamps Léa, Despres Julien 

Questions d’enseignement :  

  • Comment représenter les ombres ?
  • Comment puis-je représenter un objet différemment de sa forme initiale ?
  • En quoi la lumière influence-t-elle la position du regard du spectateur ?

Étapes du projet:

  • Création d’un décor servant de support pour la mise en place des différents éléments composants l’oeuvre. Utilisation principalement de deux couleurs qui s’oppose pour créer un phénomène de contraste plus poussé.
  •  Disposition des éléments constitutifs de l’oeuvre dans le maximum d’endroits possibles pour occuper l’espace. Utilisation de différents matériaux pour représenter la multitude de possibilités offert par la création plastique.
  • Le phénomène de contraste imposé par le blanc et noir, tel un jeu d’ombre fait que les couleur des objets principaux et en reliefs ressortent plus fortes de l’oeuvre.

– L’objectif pour l’enseignant est : d’aider les élèves/  faire expérimenter/tester ses élèves avec des matières différentes pour représenter un objet sous différentes formes. 
– Moyens offerts : utiliser différentes matières et matériaux (argile, carton, bois, plastique, caoutchouc) 
– But : mettre en scène les Monsieur et Madame grâce aux moyens offerts dans un support semi-ouvert.
– Contrainte imposée : représenter des ombres qui correspondent au Monsieur et Madame, faire en sorte que l’objet soit représenté différemment selon ses caractéristiques ( si il est grand, qu’il devienne petit; si il est rigide, qu’il devienne souple … )
– Une question posée lors de la verbalisation : Quels sentiments s’expriment à travers ton oeuvre ?

– Référence artistique : Une des oeuvres qui nous a inspiré est celle d’Émile Friant. Elle nous a permis de jouer sur la représentation exagérée des ombres, car son œuvre Ombres portées se base sur une mauvaise représentation des ombres. La lumières se situe en contrebas et les ombres en découlant devraient avoir un écart plus faible qu’entre les corps eux-mêmes. De ce fait, notre œuvre tente de suivre le même cheminement que celle d’Émile Friant,et vise ainsi à développer l’esprit critique et de réflexion du spectateur. À ceci s’ajoute le fait que notre oeuvre rend compte des différents regards que peut avoir le spectateur en fonction de son placement face à l’oeuvre.

Émile Friant, Ombres portées, 1891
  • Lien avec les programmes : Notre oeuvre s’inscrit principalement dans le Cycle 3.
    •  La représentation plastique et les dispositifs de présentation : La ressemblance : découverte, prise de conscience et appropriation de la valeur expressive de l’écart dans la représentation. Les élèves ont appris à faire l’expérience de la représentation avec divers moyens plastiques et, notamment, en dessinant dans des approches et des situations variées. « La représentation plastique et les dispositifs de présentation : les élèves distinguent progressivement ce qui, dans leur désir de reproduire le réel, relève du hasard et ce qui manifeste leurs choix, leur volonté. Afin de compléter de premières acquisitions techniques, ils sont conduits par le professeur à explorer les possibilités créatives liées à la reproduction ou au travail en série, ainsi qu’à l’organisation d’images pour sous-tendre un récit ou un témoignage. »

L’objet dans tous ses états

Un aperçu de l’objet dans l’histoire des arts .

Wang Du -les modes - bronzes - jardin des tuileries FIAC Paris 2007

D’abord représenté,  puis présenté, accumulé, compressé, manipulé, théâtralisé, dansé, collectionné…

L’objet dans l’Histoire de l’Art

Un remarquable et accessible dossier pédagogique du Centre Georges Pompidou (Beaubourg) intitulé  » Récupération et détournement d’objets » par les artistes modernes et contemporains : RecuperationEtDetournementDobjets Beaubourg

et une proposition de parcours pédagogique dans les collections du centre, intitulé, l’objet dans l’art du XX e s: http://mediation.centrepompidou.fr/education/ressources/ENS-objet/ENS-objet.htm

Un autre dossier pédagogique, tout aussi bien ficelé du LAIT ( labo art international du Tarn) sur la matière-matériau-support-temps dans l’art moderne et contemporain:

Matiere-materiau-support ds art cont. le LAIT

Attendez la nuit, et allumez l’œuvre…

BOSSE Emma, DIVOUX Mathilde, SEGUIN Estelle

Notions abordées : Matériaux, volume, lumière, couleurs.

Questions d’apprentissage :

  • En quoi les jeux d’ombres et de lumière donnent une autre dimension ?
  • Comment associer les couleurs pour différencier les couleurs chaudes des couleurs froides ?
  • Quel geste pour quel effet ?
  • Comment utiliser l’opacité et la transparence des matériaux ?


Juste avant la nuit, allumez les lumières…
… la lumière existe même pendant la nuit.

Concevoir une situation d’enseignement Amera Le Luhandre & Nathalie Vieilleville

Nous vous proposons une séquence d’apprentissage en deux séances qui permettra d’explorer les notions de matières, d’outils et de gestes.

Situation d-enseignement Amera- Nathaliepdf

Questions d’enseignement: 

_________________________________

  • Comment adapter son geste à l’outil?
  • Comment adapter son outil, son geste en fonction d’un effet recherché?
  • Outils :
_ verre utilisé tel quel ( fond/ col)
_bande( plus ou moins larges)
_pics
_bande formée en spirale
_plusieurs bandes aggutinées
_bande large découpée en peigne
  • Gestes:
_ tapoter
_glisser
_poser
_presser
_frotter
_égoutter
_rouler
  • Corrections à faire:
-Format des feuilles-tests: 9x9cm et formats longs ( pour amplitude du geste)
-La création et l’expérimentation des outils et des gestes suffisent , la réalisation d’un paysage n’est pas nécessaire. Ainsi il peut y avoir plus de temps pour les références artistiques et la verbalisation ( quel outil/geste pour quel effet,  le lien entre effets produits et des matières : poils d’animaux, herbes, sable, eau….)