Représenter sans présenter

par Kaelig Breton, Marine Flandin-Mohamed et Christelle Macaigne

« Par l’imagination nous abandonnons le cours ordinaire des choses. Percevoir et imaginer sont aussi antithétiques que présence et absence. Imaginer c’est s’absenter, c’est s’élancer vers une vie nouvelle.»[1] Gaston Bachelard

[1] L’Air et les Songes — Essai sur l’imagination du mouvement, Gaston Bachelard, 1992, éd. Le Livre de Poche, coll. Biblio Essais

Sortir du chemin pour aller explorer l’ailleurs; s’autoriser à percevoir un objet différemment de sa représentation réelle. C’est ce que les différents temps dédiés à notre projet nous ont permis. Les richesses se trouvent peut-être sur le bord du chemin!

Les objectifs pour cette séquence sont de :

  • Comprendre que représenter un objet ce n’est pas seulement le représenter tel qu’il est mais tel qu’ils peuvent le ressentir, la façon dont ils peuvent le percevoir d’un point de vue émotionnel. 
  • Comprendre qu’il existe différentes façons de représenter un objet.

Les matières dont les élèves disposeront pour atteindre les objectifs de cette séquence seront :

  • de la peinture – plutôt acrylique pour son épaisseur – 
  • de la pâte à modeler, 
  • du plâtre, 
  • des papiers divers, 
  • des objets insolites (ballons, bouchons, bâtonnets de bois…)
  • des cartons ondulés. 

Il sera important de sélectionner une gamme restreinte de couleurs (ex : blanc, gris, couleur kraft pour le papier) afin de les aider à se concentrer sur l’objet et sur les procédés plastiques.

Un appareil photo numérique sera également mis à disposition des élèves pour la prise de photos lors des séances de pratique afin de garder des traces au cours des différents moments de recherches plastiques.

Le but de la séquence pour les élèves sera :

  • de représenter leur objet de trois manières différentes, et 
  • d’expliquer leur démarche de création (“j’ai choisi de … parce que… “).

La contrainte posée aux élèves sera de partir d’un objet du quotidien.


http://blog.espe-bretagne.fr/blog-artsvisuel-m1m2-sb/wp-content/uploads/tableau_art-plastique_representer-sans-presenter.pdf

SARAH GASNIER CLEMENCE NEJAR – Atelier photo – « Composition / Décomposition »

Deux cyanotypes et trois rayogrammes réalisé avec de la poudre de craie.

Volonté de prendre part du support pour qu’il ait un impact autant que nos productions.

Rayogrammes réalisés avec des plumes 

monotype – rayogramme fixés sur un format grand aigle

PLUS DE PHOTOS À DÉCOUVRIR DANS NOTRE DIAPORAMA PLUS BAS 

Instinctivement, nous avons expérimenté avec des objets déjà existants; des plumes et des craies. Par ce choix, nous avons commencé par nous créer un thème :

Composition et Décomposition

En effet, les plumes nous ont servi à faire quelque chose de très structurée, organisée tandis que la craie que nous avions préalablement réduite en poudre nous a permis de jouer avec le hasard, le désordre la décomposition.

Comment mettre en lien les productions photographiques avec un support tout en tenant compte du thème « composition – décomposition » ?

C’est finalement sur cette question que nous nous sommes interrogées. Le support peut-il avoir autant d’impact que le projet en lui même?

Et c’est à travers des expérimentations, que nous avons travaillé autour des notions de support / matière / outils, notions qui font partis des programmes du cycle 3 et cycle 4.

Vous trouverez ci-dessous diaporama sur la totalité de nos recherches et rendus finals de l’atelier photographie.

En deuxième lien, une piste d’apprentissage liée à nos recherches.

recherches ( la même chose que sur la video ci dessus )

piste d’apprentissage

CARNET-DE-BORD

Sarah Gasnier et Clémence Néjar

Albums tactiles à compter

Analyse d’une séquence mise en place en langue bretonne avec des élèves de Toute Petite et de Petite Section.

Cette séquence était en lien étroit avec la découverte du monde et la découverte sensorielle. Elle est donc à mi-chemin entre découverte du monde et pratique artistique, l’une n’allant pas sans l’autre et vis-versa. Tout au long de cette séquence il a été question de classer selon des critères sensoriels variés.

L'ensemble des productions finales des élèves
L’ensemble des productions finales des élèves

Robert Rauschenberg, Collection, 1954-1955
Robert Rauschenberg, Collection, 1954-1955 exposée au Musée d’Art Moderne de San Fancisco (SFMOMA) 203.2cm x 243.84 cm x 8.89 cm huile, papier, tissu, bois, métal sur toile

Dossier UE2 Semestre 10 – Arts visuels – Nolwenn FALEZAN

Collage numérique et animation en stop motion

GREMIGNA_Sylvia_MEEF_arts_plastiques

Projet de collage numérique et d’animation image par image pour une classe de cinquième.

Atelier numérique de Pascal Bertrand

Article en version pdf :
http://python.espe-bretagne.fr/blog-plc1-arts-plastiques/?attachment_id=26941

Rencontre avec « Poudre d’Or » de Stéphane LE MERCIER

« […] l’oeuvre sera généralement présentée après la pratique personnelle menée par l’élève et livrée comme une réponse possible à la situation de recherche vécue.
[…] Cette découverte a du sens parce qu’elle est étroitement liée à l’expérience vécue. »
Didactique des arts visuels, Stéphanie Sarmiento-Cabana

Le_Mercier_Poudre_d'or_1990DSCN2285

Aller à la rencontre d’une oeuvre d’art après une séance de pratique qui lui fasse écho. Voici ce que nous avons fait avec les élèves de Grande Section de l’école Jean Nicolas.

Voici l’analyse de cette rencontre sensible.

Nadine RUPIN MCC tronc commun M1 S8

Il semble qu’il y ait un problème avec le PDF, le cartel de Poudre d’Or n’apparait pas. Je vous le donne :

Poudre d’or
1990
Polyptyque
Dessins réalisés sur 43 pages du roman de Louis Létang « Poudre d’or »
Technique mixte sur papier imprimé
96 x 222,5 cm
43 x (22 x 17,5 cm) (hors marge : 43 x (17,5 x 11 cm))
Dimension variable
43 x (22 x 17,5 cm) (hors marge : 43 x (17,5 x 11 cm))

Une page de livre… du bout des doigts

Christine Talarmin M.C.C – M1 -S8 – Tronc commun -session 1

Dans le cadre de cellul’art, nous avons travaillé avec la classe de Grande Section de Valérie Loncle (École maternelle Jean Nicolas – Saint-Brieuc) autour du livre d’artiste. Le projet était de mener une séquence qui préparerait la visite de l’exposition « Livre de soi, livre de sens » au mois de février – point d’orgue de notre travail avec les élèves.

Pour vous donner envie de découvrir la séance, voici un film pour introduire le propos, suivi de quelques productions d’élèves.

http://www.youtube.com/watch?v=M-3YXFTL29U&feature=youtu.be

Le morse !                                      L’ours                           Le hérisson

Le morse hérisson L'ours

essai


A

B

C

 

D

 

E

F

Et voici l’article : UE4 Analyse de pratique – Christine Talarmin

Bonne lecture !

L’article peut être diffusé sur le SUPERBLOG. Seul le film restera en diffusion privée pour des questions de droit à l’image (présence des enfants)


Décomposer pour recomposer

Je verbalise!

Dans le cadre de l’exposition Livres de soi, livres de sens, les étudiants de Cellul’art ont invité la classe de CM2 de l’école Jean Nicolas, ainsi que la maîtresse et l’ AVS dans la salle d’arts plastiques de l’ESPE de Saint-Brieuc.

L’objectif: intervenir sur l’image et le texte de la une d’un journal pour en transformer le sens, mélanger images et mots pour créer une nouvelle image inattendue, déroutante. Pour détourner, découper, recouvrir, modifier, changer le sens, déguiser, effacer, ajouter, combiner, donner vie…les élèves avaient à leur disposition une paire de ciseaux, de la colle, du papier kraft et la une du journal, et surtout la présence des étudiants de Cellul’art et de l’option Arts Visuels!

Après une séance de verbalisation sur leur production, les élèves ont découvert -d’un autre œil-  les œuvres exposées dans la galerie de l’ESPE et les ont commentées au cours d’une discussion qui clôturait l’intervention.

DELATTRE Vincent – Master 1 – Groupe 1

Composition Organochimique de l’Arbre – Transplantation Environnementale – Collection Printemps-Automne

45x60

Composition ORGANOCHIMIQUE de l’Arbre :

Transplantation ENVIRONNEMENTALE (45×60)

Collection Printemps-Automne. 2012

Description

La consigne choisie était de dessiner une arbre… autrement. Je me suis approprié les contraintes puis l’imaginaire à opérer.

La dynamique de pensée qui m’a habitée fut celle-ci :

« Si l’inspiration demeure, elle est aussi dans une dynamique progressive : totalement marginale au début, elle se peaufine au fur et à mesure que l’œuvre se révèle, des idées naissent et s’entrecroisent formant ainsi une âme commune, celle de l’œuvre elle-même, pur produit issu de l’imagination de l’auteur et d’une symbiose des matériaux usités… »

Arbre, objet appartenant à un milieu naturel, dit espace biophysique. Si ce concept est ici abordé comme une représentation de ce dernier dans cet espace, c’est parce que le « bio » représente l’environnement de Mère Nature et le « physique » signifiant ici la composition. Ainsi un environnement est défini par les caractéristiques qui le composent. Continuer la lecture de « DELATTRE Vincent – Master 1 – Groupe 1 »

BONNIEC HELENE M1 – TD2 – GROUPE 4


P1030773contrast

P1030775contrast

Vous vous trompez sur toute la ligne


La première production que j’ai réalisée était sur le thème de la ligne. Les différentes incitations « Des lignes qui grandissent, poussent et meurent dans l’espace de la feuille » ou encore « Des lignes qui apparaissent puis disparaissent, s’effacent progressivement » m’ont amenée à évaluer l’étendue des possibilités qui s’offraient à moi. J’ai voulu travailler essentiellement sur les différentes contradictions subtiles que l’on peut découvrir à travers les lignes.

J’ai alors décidé de l’intituler « Vous vous trompez sur toute la ligne ».


Continuer la lecture de «  »