Apprendre à problématiser puis à transposer…à partir d’un assemblage.

O Soleil !

« O Soleil ! Toi sans qui les choses Ne seraient pas ce qu’elles sont. » Edmond Rostand

Charlotte PERSONNETTAZ, Margaux JEAN, Audrey MOISSET

Notions abordées : Lumière et matière

Questions d’apprentissages :

  • Comment l’ombre et la lumière peuvent-ils être des outils permettant de créer des illusions?
  • Comment changer la perception des objets grâce à l’ombre et la lumière ?

Dualité entre deux mondes

LUCHET Zoé, MACE-BOUVIER Iseult, MARY Léna

→ Comment représenter le contraste naturel/artificiel ?

→ De quelle manière pouvons-nous représenter l’évolution de la fleur de physalis?

→ Comment assembler les matériaux en utilisant différentes techniques ?

Avec comme modèle une branche de physalis, et à l’aide de différents matériaux, médiums et outils, nous avons essayé de représenter le côté artificiel de sa fleur en contraste avec l’image naturelle de sa branche. Si vous voulez découvrir notre travail, cliquez sur « Article »…

Le temps de la Physalis

Delphine BOULLÉ – Damien BERLATIER – Caroline FAUJOUR

Comment représenter le temps ?
Écart entre le réel et la représentation ?
Comment présenter un élément naturel à partir d’un matériel artificiel ?

A partir d’une branche de physalis, nous avons choisi de représenter les différentes étapes de la vie de cette plante. Pour cela, nous avons utilisé différentes matières, textures, procédures.
Notre démarche est développée dans notre article ci-dessous.


Croquis d’étudiant PLC Arts Plastiques

Luc Borthayre, Milène Goulet, Maxime Moilou

Questionnement : Que dit un objet de son utilisateur ? Que dit-il de ses caractéristiques physiques ?

Louise Nevelson, Black Cryptic XVI, 1984, Peinture noire sur bois, 12,7 x 12 x 5 cm
Louise Nevelson, Black Cryptic XVI, 1984, Peinture noire sur bois, 12,7 x 12 x 5 cm

Incitation : Vous êtes tombés par hasard sur un objet étrange.

Consigne : Il s’agit d’un assemblage d’éléments peints. Réfléchir à l’utilisation et à l’origine de cet objet, puis le fabriquer.

Contrainte : Les caractéristiques physiques du propriétaire doivent transparaître au travers de l’objet, sans que l’extraterrestre ne soit représenté.

Cette séquence destinée au cycle 4 (4e et 3e) questionne des notions comme la matière, la forme et la couleur.

Lien vers le .pdf de la séquence : Situation d’enseignement – Luc Borthayre, Milène Goulet, Maxime Moilou.

Marie Deschamps -Julie Joffre- Amera Le Luhandre Atelier volume

Notre travail porte sur la mise en regard des objets banals et du quotidien ainsi que leur détournement.

Les objets ont dès le départ appartenu à une « portion » de la réalité. Nous avons l’habitude de leur attribuer une fonction et une place particulière dans la vie quotidienne. Nous avons alors décidé de les détourner afin de les revaloriser ou les questionner.

Atelier Volume Marie Julie Amera

SARAH GASNIER CLEMENCE NEJAR – Atelier photo – « Composition / Décomposition »

Deux cyanotypes et trois rayogrammes réalisé avec de la poudre de craie.

Volonté de prendre part du support pour qu’il ait un impact autant que nos productions.

Rayogrammes réalisés avec des plumes 

monotype – rayogramme fixés sur un format grand aigle

PLUS DE PHOTOS À DÉCOUVRIR DANS NOTRE DIAPORAMA PLUS BAS 

Instinctivement, nous avons expérimenté avec des objets déjà existants; des plumes et des craies. Par ce choix, nous avons commencé par nous créer un thème :

Composition et Décomposition

En effet, les plumes nous ont servi à faire quelque chose de très structurée, organisée tandis que la craie que nous avions préalablement réduite en poudre nous a permis de jouer avec le hasard, le désordre la décomposition.

Comment mettre en lien les productions photographiques avec un support tout en tenant compte du thème « composition – décomposition » ?

C’est finalement sur cette question que nous nous sommes interrogées. Le support peut-il avoir autant d’impact que le projet en lui même?

Et c’est à travers des expérimentations, que nous avons travaillé autour des notions de support / matière / outils, notions qui font partis des programmes du cycle 3 et cycle 4.

Vous trouverez ci-dessous diaporama sur la totalité de nos recherches et rendus finals de l’atelier photographie.

En deuxième lien, une piste d’apprentissage liée à nos recherches.

recherches ( la même chose que sur la video ci dessus )

piste d’apprentissage

CARNET-DE-BORD

Sarah Gasnier et Clémence Néjar

« Cage d’amour et physalis habitable : une idée usuelle »

HAKKOU Mokhtara, GAUDIN Adrien, DESURAUNE Violette

Cohérence de projets collaboratifs en arts plastiques : le « monde des idées » de Platon

Cage d’amour et physalis habitable : une idée usuelle

 

Voulez-vous voir un physalis géant? Avez-vous jamais habitez un physalis? C’est l’occasion. Nos œuvres vont vous prendre dans un autre monde, un monde imaginaire et beau. Des belles sculptures résultantes de différents assemblages sont à découvrir.

Article

Tableau

 

 

Le physalis dans tous ces états

Mélina Marcos, Laura Montiège et Emma Tizien Groupe B2

Le physalis ouvert est prêt à être mangé tout comme le gâteau accompagné de son coulis de fruits rouges ! Pour en savoir plus cliquez sur le lien.

Article et tableau : Le physalis dans tous ces états

Représenter le réel : entre écart et interprétation

MARTIN Rozenn et MAHOT Julie

 

« Faire vrai »… voici une question intéressante. Comment peut-on représenter un objet tel qu’il est réellement ? N’y a-t-il pas une part de subjectivité dans quelque représentation que l’on produit ?

Ici, ce qui nous importe le plus n’est pas la description du réel mais notre vision, notre impression face à celui-ci.

Plus d’info dans l’article et le tableau.

EnregistrerEnregistrer