Cirkpima et le bonhomme de neige

Cirkpima et le bonhomme de neige

par Laure Meneau

    Dans la forêt enchantée, l’automne avait fait place à l’hiver rigoureux. La neige tombait à gros flocons et il y régnait un silence pesant.

Cirkpima était ravi car l’hiver était sa saison préférée, mais il aurait souhaité avoir pleins d’amis pour partager sa passion avec lui. Ce qu’il aimait par dessus tout c’était fabriquer des bonhommes de neige. Il aimait rouler, rouler, rouler les boules de neige. Il s’appliquait ensuite à trouver tous les accessoires afin que chaque nouveau bonhomme de neige soit plus merveilleux que le précédent. D’abord deux beaux boutons pour les yeux puis trois plus petits pour le manteau. Ensuite une belle carotte pour le nez sans oublier quelques branches pour les cheveux. Enfin, il partait à la recherche de petits cailloux blancs et pointus pour les dents.

C’était compliqué de fabriquer un bonhomme de neige et personne ne s’en rendait vraiment compte. Mais une chose est sûr c’est que c’était bien plus amusant que de rentrer faire ses devoirs..Cirkpima se prenait souvent à rêver qu’il se transformait en bonhomme de neige. Il n’aurait plus jamais de devoirs et pourrait fabriquer des bonhommes de neige toute la journée.

Un jour, la fée de la forêt enchantée vînt trouver le petit Cirkpima et lui promis d’exhausser son souhait le plus cher car il avait donné vit à la forêt enchantée en fabriquant tous ces bonhommes de neige.Cirkpima lui demanda de le transformer en bonhomme de neige vivant et de donner vit à tous les autres bonhommes de neige, c’était son vœux le plus cher.
Alors la fée de la forêt enchantée lui demande de fabriquer le plus merveilleux bonhomme de neige qu’il ai jamais fait.

Cirkpima était fou de joie et trouva les plus beaux boutons, deux grands oranges, pour les yeux. Puis trois verts plus petits pour le manteau. Il couru chez lui chercher la plus belle carotte et le balai de la cuisine. Puis sur le chemin il trouva des cailloux bien blancs et bien pointus et de magnifiques branches dorées pour les cheveux.

Quand il termina son bonhomme de neige, c’était effectivement le plus beau de tous et la fée de la forêt enchantée tînt sa promesse et transforma Cirkpima en son bonhomme de neige et donna vit à tous les autres.

Et depuis ce jour, la forêt enchantée n’est plus du tout silencieuse, elle raisonne des cris et des rires de tous les bonhommes de neige qui continuent à s’amuser en fabriquant…

Je vous laisse deviner!

Texte crée par Laure en TER littérature de jeunesse sous l’impulsion de Claudette et Jean-Michel et mise en image avec Pascal.

 

DELATTRE Vincent – Master 1 – Groupe 1

Composition Organochimique de l’Arbre – Transplantation Environnementale – Collection Printemps-Automne

45x60

Composition ORGANOCHIMIQUE de l’Arbre :

Transplantation ENVIRONNEMENTALE (45×60)

Collection Printemps-Automne. 2012

Description

La consigne choisie était de dessiner une arbre… autrement. Je me suis approprié les contraintes puis l’imaginaire à opérer.

La dynamique de pensée qui m’a habitée fut celle-ci :

« Si l’inspiration demeure, elle est aussi dans une dynamique progressive : totalement marginale au début, elle se peaufine au fur et à mesure que l’œuvre se révèle, des idées naissent et s’entrecroisent formant ainsi une âme commune, celle de l’œuvre elle-même, pur produit issu de l’imagination de l’auteur et d’une symbiose des matériaux usités… »

Arbre, objet appartenant à un milieu naturel, dit espace biophysique. Si ce concept est ici abordé comme une représentation de ce dernier dans cet espace, c’est parce que le « bio » représente l’environnement de Mère Nature et le « physique » signifiant ici la composition. Ainsi un environnement est défini par les caractéristiques qui le composent. Continuer la lecture de « DELATTRE Vincent – Master 1 – Groupe 1 »

Laplanche Amélia M1-TD1-Gr2 « Printemps de papier »

La production que j’ai sélectionnée parmi celles réalisées durant le septième semestre est une sculpture alliant nature et pliage de papier. Je l’ai appelée « Printemps de papier » car elle représente un arbre dénudé couvert de feuilles factices en origami afin de simuler le printemps.

.

"printemps de papier" 1

"Printemps de papier" 2

.

Le thème utilisé lors de la confection de cette production est « Dessiner un arbre… autrement ». L’arbre est représenté en 3D, son ossature est bien réelle mais son feuillage artificiel illustre le changement de saison : l’arbre hivernal est transformé en arbre printanier. Continuer la lecture de « Laplanche Amélia M1-TD1-Gr2 « Printemps de papier » »