Exposition de multiples issus de la collection du PHAKT. Thème: Noir et blanc et langages.

Multiples de Claude Levêque, Mathieu Tremblin, Jocelyn Cottencin, Jean-François Karst, Clément Aubry, Gaël Grivet, Richard Marnier.
Pour plus de détails sur les œuvres, voir la thématique  » langage dans les arts plastiques »dans le catalogue en ligne du Phakt: https://www.phakt.fr/wp-content/uploads/2014/04/web-collection.pdf

Rencontrer sensiblement les oeuvres par des approches multiples: plastiques, procédurales, iconiques, sémantiques, non-verbales, verbales, écrites, ludiques, pédagogiques, dansées, comportementales, documentées.

Interroger l’image et le langage par les codes de représentation, codes iconiques, codes langagiers, codes typographiques. Aborder les notions de: série-variation-citation -représentation-figuration/abstraction – accident/hasard – traces/empreintes – espaces- processus/procédé – composition/décomposition- ordre/désordre – inventaire/abécédaire – allégorie/langage- signes/symboles.

captation sonore d’un rythme gestuel crée par un feutre sur le papier

Exposition présentée du 10 Février au 30 Mars 2020 à l’espace Ec’art (Galerie d’art à vocation pédagogique) du site de L’INSPE de Rennes.

Exposition à venir: « le supermarché des images » du 11 Février au 07 Juin 2020 à la galerie du jeu de Paume à Paris:

« Nous habitons un monde de plus en plus saturé d’images.

Leur nombre connaît une croissance tellement exponentielle – aujourd’hui plus de trois milliards d’images partagées chaque jour sur les réseaux sociaux – que l’espace de la visibilité semble être littéralement submergé. Comme s’il ne pouvait plus contenir les images qui le constituent. Comme s’il n’y avait plus de place, plus d’interstices entre elles. On s’approcherait ainsi de la limite que Walter Benjamin, il y a un siècle déjà, imaginait sous la forme d’« un espace à cent pour cent tenu par l’image ».

Face à une telle surproduction d’images, se pose plus que jamais la question de leur stockage, de leur gestion, de leur transport (fût-il électronique) et des routes qu’elles suivent, de leur poids, de la fluidité ou de la viscosité de leurs échanges, de leurs valeurs fluctuantes – bref, la question de leur économie. Dans l’ouvrage dont est issue cette exposition, la dimension économique de la vie des images prend le nom d’iconomie » .

http://www.jeudepaume.org/?page=article&idArt=3288

Ateliers -rencontres sensibles – Biennale d’art contemporain – Courrouze Oct 2016

Master MEEF 2 -second degré -Arts et Lettres.

Approches sensibles -rencontres -dialogues avec les oeuvres de Michel François.   Ateliers – explorations – pratiques plastiques puis transpositions didactiques.

Protocoles: laissez-faire-2016-michel-francois

 

Pratiques engagées:

 

Apports didactiques et transpositions pédagogiques proposées par les stagiaires:

comment-aborder-une-oeuvre-dart-par-une-approche-sensible-non-verbale

cheminement

Consulter également l’article d’Etienne, de Lucile et de Camille daté du 23/112016 (même catégorie Histoire des arts et pratique artistique)

 

Missions données à des classes de 5ème:

cartographier-lexposition-5eme-phil-collin

Outils de méthodologie dans l’approche d’une oeuvre:

pistes-peda-au-musee-analyser-une-oeuvre-copie

constituants-dune-oeuvre

press_francois_michel

En écho à ce travail basé sur l’entropie, la transformation des matériaux, la métamorphose des éléments, voici une vidéo de Fischli and Weiss « le cours des choses »:

Consulter également l’article de 2015, sur la galerie d’art à vocation pédagogique de Rennes (à partir des estampes de l’Artothèque)

Pratiques partenariales-domaine de Kerguéhennec-Marie-Leena

Le mercredi 12 septembre  nous nous sommes rendus au domaine de Kerguéhennec où nous avons participé à des ateliers de rencontre sensible avec l’oeuvre d’Etienne HAJDU, à des expositions et rencontré le danseur Thierry Micouin dans le cadre des pratiques partenariales.

Captations sonores in-situ: SR002MS        ZOOM0007

Ateliers-rencontres sensibles avec l’oeuvre d’Etienne HAJDU « Sept colonnes à Mallarmé ». Approches non-verbales, à l’aveugle, sensibles, plastiques, poétiques, sonores:  Compte rendu de la journée au domaine de kerguéhennec

 

Pistes Pédagogiques a l’issue de la visite à la Courrouze

PISTES PEDAGOGIQUES A l’ISSUE DE LA VISITE A LA COURROUZE par CAMILLE, LUCILE ET ETIENNE

Novembre 2016

  • Photos et vidéos déposées sur “Echange-tous”

Nous nous sommes tous les trois intéressé au charbon, au sucre et au bois. Tout en déambulant dans l’exposition “Incorporated!”, nous nous sommes arrêté sur une des pièces composant l’installation l’artiste Michel François : le morceau de bois carbonisé qui avait laissé une trace sur le mur à la manière d’un fusain sur une feuille de papier.

Après avoir sélectionné comme matériaux de base: le sucre, le charbon et le sucre, notre choix fut de travailler à l’extérieur.

Nous nous sommes séparé et avons chacun procédé à la réalisation de différentes traces directement dans la nature. Tracer avec le matériau sur des supports extérieurs (pierre, bois, feuilles d’arbres, etc…)

Les matériaux ont induit le processus. Le processus a laissé une trace qui est l’indice du processus. Nous avons pris des photographies et réalisé des vidéos lors de nos interventions.

Questionnement : Comment un processus plastique peut laisser une trace dans la nature?

Il y a plusieurs réponses possibles et celle que nous avons privilégié est la trace graphique (en relation avec l’oeuvre de Michel François s’apparentant à un bloc de fusain géant).

  • Objet comme matériau.
  • Transformation de la matière, qualités physiques des matériaux.

Pistes pédagogiques envisageables :

A partir d’une classe de 25 élèves, il serait possible de créer 5 groupes.

Au sein de chaque groupe, chaque élève pourrait avoir son rôle précis : le photographe, le scripte, etc.

Nous pourrions imaginer une séquence sous la forme d’une enquête (volonté d’intégrer un aspect ludique). Les élèves interviendraient directement dans la nature en cherchant à y laisser des traces grâce à divers matériaux et médiums mis à leurs disposition. En réalisant des photographies, des vidéos et des textes de leurs interventions plastiques dans la nature. Ces photographies, vidéos et textes deviendraient des indices pour les autres groupes qui peuvent, dès lors, chercher à découvrir quels processus a permis cette trace.

Un matériau par groupe, à choisir selon leurs préférences. Cette intervention à l’extérieur est à prévoir suffisamment à l’avance afin d’avoir le nombre légal d’accompagnants permettant d’encadrer les élèves à l’extérieur. Si les autorisations sont trop difficile à obtenir pour une quelconque raison, cette séquence peut se dérouler à l’extérieur mais dans l’enceinte du collège (sur la pierre, le sol, les bancs de la cours, les feuilles d’arbres, etc.) Faire attention afin d’éviter toute dégradations.

Incitation possible : “Intervenez dans la nature”.

Mots-clés : Processus-trace-indice Définitions du Dictionnaire Larousse:

  • Processus : Suite continue d’opérations, d’actions constituant la manière de faire, de fabriquer quelque chose. Mise action.
  • Trace : Marque laissée par une action quelconque. Résulte de l’action.
  • Indice : Marque laissée par une action quelconque. Ce qui reste de l’action, ce qui s’est passé.

Plusieurs actions : Couper/ inciser/ écraser / piétiner, etc.

Compétences :

  • Expérimenter, produire, créer: choisir, organiser et mobiliser des gestes, des outils et matériaux en fonction des effets qu’ils produisent.
  • L’oeuvre, l’espace, l’auteur, le spectateur: la relation du corps à la production artistique
  • Expérience sensible de l’espace de l’oeuvre.
  • Les matériaux et leurs potentiels de significations artistiques.

Références:

richard-long-sahara-line-1988

Richard Long

Sahara Line

1988

 

robert-smithson-glue-pour-1969

Robert Smithson

Glue Pour

1969

Réalisé à Vancouver

Tokyo Museum, Tokyo

 

michael-heizer-double-negative-1969

Michael Heizer

Double Negative

1969

Mormon Mesa, Nevada

457 x 15 m

Déplacement de 244800 tonnes de Rhyolite et de grès

 

Citations d’artistes/critiques

« Je préfère être un usager de la nature qu’un de ses exploiteurs. » Richard  Long

« On ne pénètre plus le paysage, c’est lui qui investit notre espace vital » Catherine Millet in : Art press, n°45, février 1981, à propos de l’oeuvre de Jean Dubuffet, La Closerie Falbala à Perigny-sur-Yerres.

« Il faut que la sculpture se confonde avec la montagne, avec les arbres, avec les cailloux ; il faut que rapprochés, ces éléments fassent un tout » Joan Miró.

« Deux sortes de lignes existent en sculpture : celle qui occupe l’espace sans le définir et celle qui le définit sans l’occuper », Rosalind Krauss.

 

Orientations bibliographiques

A.TIBERGHIEN, Nature, Art, Paysage, Paris, Editions Actes Sud / Ecole nationale supérieure du paysage / Centre du paysage, 2001.

GARRAUD, Colette, L’artiste contemporain et la nature: parcs et paysages européens, en collaboration avec Mickey Boël, Paris, Editions Hazan, 2007.

GARRAUD, Collette, L’idée de nature dans l’art contemporain, Paris, Editions Flammarion, 1994.

« Andy Goldsworthy. Une esthétique pragmatique », trad. Frank Straschitz, in: Art Press, n°192, juin 1994.

 

Liens internet

http://www4.ac-nancy-metz.fr/ia54-gtd/arts-et-culture/sites/arts-et-culture/IMG/pdf/land_art_-_pistes_pedagogiques.pdf

http://www.univ-brest.fr/digitalAssets/34/34157_3b_Ceima9_Manfredi.pdf

http://mediation.centrepompidou.fr/education/ressources/ENS-oeuvre-espace/ENS-oeuvre-espace.htm

 

Prises de vues photographiques lors de la visite et de la mise en pratique à la Courrouze :

courrouze-camille-lucile-etienne-novembre-2016-1 courrouze-camille-lucile-etienne-novembre-2016-2 courrouze-camille-lucile-etienne-novembre-2016-3 courrouze-camille-lucile-etienne-novembre-2016-4 courrouze-camille-lucile-etienne-novembre-2016-5 courrouze-camille-lucile-etienne-novembre-2016-6