Barbey Alison_Option Photographie

Cycle 4 – « La création, la matérialité, le statut, la significations des images : l’appréhension et la compréhension de la diversité des images ; leurs propriétés plastiques, iconiques, sémantiques, symboliques ; les différences d’intention entre expression artistique et communication visuelle, entre oeuvre et image d’oeuvre »

Lycée – La figuration et l’image : la figuration et la construction de l’image ; espaces et dispositifs de la narration
( séquences visuelles, polyptyques, installations).

Une réflexion sur « Barbey Alison_Option Photographie »

  1. Bonjour Alison,
    Côté collège:
    Le format de ta séquence-tableau ne permet pas de copier/coller ton texte, ce qui rend difficile mes commentaires. Sur la consigne, trop longue, tu introduis une contrainte (effets surprenants…). Qu’entends-tu par surprenant, étonnant ? Si je mets un peu de matière colorée sur une image est-ce pour autant étonnant ? Quel est donc le but pour les élèves ? Comment susciter leur intérêt et trouver du sens à ce qu’ils font ? C’est à toi d’y réfléchir, en amont, Alison !
    « Conforter ou amoindrir la matérialité de l’image », voilà ton objectif. Autrement dit, comment renforcer ou au contraire amoindrir, par une intervention plastique porteuse de sens et non gratuite, la matérialité d’une image photocopiée ? Réfléchis-y et repense ton dispositif.
    Quelques coquilles à corriger, merci:
    « Lumière est une oeuvre issu(e)… C’est une oeuvre photographique
    et sérigraphié(e)… par la profondeur de champ montré(e)… C’est ainsi ce qu‘on appel une photographie plasticienne…Des photographes majeur…faisaient notamment partis…
    Côté lycée:
    Là encore; il faudra bien te relire le jour J, afin de minimiser les fautes d’orthographe qui nuisent à la fluidité de la lecture et donc à l’intérêt du lecteur-évaluateur !
    Cette proposition n’est pas de niveau lycée, mais plutôt 4ème. Tu parles d’une heure vingt de pratique, d’un simple support A3 (déjà largement usité au cycle 4…) de » faire un agencement narratif plastique sur le thème de votre choix ». Qu’est-ce que cela veut dire précisément ? Que certains se feront plaisir « en réalisant une bd, d’autres autrement »…. ? Bref, tu comprends que les élèves ne rencontreront aucune question dans leur pratique parce qu’aucun problème à résoudre ne leur ait véritablement posé.
    Tes quatre oeuvres de référence, toutes issues de la figuration narrative sont trop fermées et trop modélisantes. Il y a d’autres procédés permettant d’interroger la narration plastique, qui peut même se passer de figuration…
    A reprendre donc, dans ton intérêt Alison.
    Merci d’insérer tes nouvelles versions à la suite des deux premières, dans ce même article.
    Reste bien mobilisée dans tes révisions.
    Bien cordialement
    Pascal B.

Laisser un commentaire