Léa Morvan-Design Arts Appliqués-Enseignement optionnel en Seconde-Matière, Matériau, Matérialité de l’œuvre

Séquence « Mettre en forme ». Passer de la bi-dimentionnalité du matériau à la tri-dimentionnalité de la production. Quand le matériau est à la fois matière et médium.

Une réflexion sur « Léa Morvan-Design Arts Appliqués-Enseignement optionnel en Seconde-Matière, Matériau, Matérialité de l’œuvre »

  1. Bonjour Léa,
    Assez bon travail dans l’ensemble. Enjeux et objectifs du professeur bien ciblés. Le niveau s’adresse plutôt à celui de fin de cycle en collège malgré la demande de sculpture « monumentale ». Le but pour les élèves de Seconde optionnel mériterait d’être indiqué.
    Dans l’en-tête de ta proposition de cours, il s’agit de l’enseignement optionnel en seconde (à préciser) l’entrée n’est donc pas le corps à strictement parler…mais bien la matière, les matériaux et la matérialité de l’oeuvre ( à rectifier).
    Je te cite: « Problématique: Par quels moyens plastiques et sémantiques peut-on transformer le matériau(x) (sans X, à rectifier) ou la matière afin de donner à voir un nouvel espace, une nouvelle perception de l’œuvre ? Il s’agit ici plus d’une question liée au contenu et objectifs du programme que d’une problématique qui pourrait être;  » en quoi la présence matérielle de l’oeuvre est-elle indispensable à la perception sensible et à la compréhension de ses enjeux potentiels ?
    Peux-tu insérer les reproductions jpeg de qualité (Vasconcelos et Kusama) à ton article, soit dans le pdf, soit après ? Merci bien
    Je te cite: « Mettre en forme »
    « Vous créerez une production monumentale (entre 1m50 et 2m) en passant du support
    plan à la sculpture en volume ». On est à l’ échelle une, celle des élèves, pourquoi ne pas intégrer dans ton dispositif la relation du corps de l’élève, (comme support,socle,architecture,fondations, enveloppe, ossature, équilibre/déséquilibre…) à leur production artistique commune en papier ou carton? Donner forme à la matière par non seulement des gestes sur le papier/carton mais aussi des actions/inactions du corps de l’élève.
    Des coquilles à rectifier: « Pas(r) cette action le lieux( sans x) d’ exposition est transformer(é) etc etc
    L’exercice était plus difficile pour le lycée (manque de représentation et de formation à ce niveau, due à la conjoncture actuelle de confinement).
    J’en tiendrai compte naturellement
    Bien à toi Léa
    Pascal

Laisser un commentaire