STÉNOPÉ & CYANOTYPE

Marine GOUET, Lucie CŒURET, Léa MORVAN

En collaboration avec Maël le Golvan, nous avons eu la chance d’expérimenter par groupes le sténopé et le cyanotype, deux principes de représentation picturale. Les expérimentations ont été accrochées au milieu des œuvres de Maël dans la galerie Ec’Art.
Suite à ces séances d’expérimentations nous avons conçu une séquence basée sur le système organisationnel et didactique découvert au cours de la pratique en atelier.

Entrées du programme et Questions d’enseignements :

  • Programme du Cycle 3.
  • La narration visuelle : les compositions plastiques en deux et en trois dimensions, à des fins de récit ou de témoignage, l’organisation des images fixes et animées.
  • La mise en regard et en espace : ses modalités, ses contextes, l’exploration des présentations des productions plastiques et des œuvres.
  • L’hétérogénéité et la cohérence plastiques : Les questions de choix et de relations formelles entre constituants plastiques divers, la qualité des effets plastiques induits ; le sens produit par des techniques mixtes dans les pratiques bi-dimensionnelles et dans les fabrications en trois dimensions.
Le principe du sténopé renvoie à la notion de LUMIÈRE.
Les supports utilisés dans les expérimentations proposent une variation de matière et de couleur.
Notions : Matière, Support, Couleur.
Le geste produit avec le pinceau fait apparaître une forme.
Notions : Geste, Outils.
L’absence ou l’ajout de matière crée une forme. On ajoute un cache en papier ou on découpe le rhodoïd afin de créer un jeu de géométrie.
Notions : Forme, Outils.

« Après avoir découpé le Rhodoïd lui même en escalier pour suivre l’escalier présent sur l’image, j’ai enduit une feuille jaune du produit pour un effet sépia, puis j’ai placé mon Rhodoïd de façon à laisser un écart entre les deux Rhodoïd pour un effet d’accentuation de l’escalier déjà présent dans le paysage. »
– Lucie

« Utilisant ce même Rhodoïd, j’ai pratiqué le même procédé que le précédent mais sur un support blanc puis j’y ai ensuite ajouté des morceaux de papiers découpés afin d’y intégrer des formes voisines à l’escalier présent sur le paysage, c’est donc une mise en abyme. Le fait de découper intègre la notion d’outil et l’escalier intègre la notion de forme. »
– Lucie

L’accrochage et l’organisation picturale des expérimentations renvoient à la notion d’ESPACE.

Une réflexion sur « STÉNOPÉ & CYANOTYPE »

  1. Bonjour,
    article de qualité mais dont le carnet de bord ne respecte pas la mise en page demandée (en pdf). Merci d’y remédier.
    Bien cordialement à vous trois
    Pascal Bertrand

Laisser un commentaire