SCULPT’ON PHYSA LISSE

Emmanuelle CROUGNEAU, Julien BAILLET, Océane ROULIN

Master 1 MEEF PE Groupe D1

Notions : Matière – Image

Questions d’apprentissage :
Qu’est- ce que la sculpture ?
Comment la pratique influe sur le processus de création ?
Se confronter au matériau : un référent, un matériau, des outils.
Quels outils sont les plus adaptés à ce matériau ?
Comment représenter un référent du réel par la sculpture ? Matériau de la sculpture : artificiel et branche de physalis (le référent de départ) : matériel naturel éphémère.
Comment créer un volume dans un bloc parallélépipède des points de vue que l’on a de la branche du physalis ?
Quels choix s’opèrent ? De quelle manière retranscrire le physalis selon un/des point(s) de vue(s) de notre choix ? Écart avec le réel ?
De quelle manière montrer l’évolution de la sculpture ?

Exposée à la bibliothéque universitaire de l’ESPE de Rennes

C’est à trois que nous nous sommes accordés pour exprimer un parcours visuel, tactile et sensuel du physalis… Du bloc géométrique de départ une forme, des formes sensuelles vont émerger… Parcourir du regard, dessiner… Tailler, lisser, polir, creuser, évider, pour exprimer la sensualité, la fragilité d’un instant gravé… Rendre sensible une perception, des perceptions du référent, signifie d’accepter son écart et les caractéristiques du matériau. 

A travers la pratique de la sculpture, par la pratique de la taille dans un bloc de béton cellulaire, comment exprimer une forme légère sensible, naturelle, végétale se référant au physalis, cage d’amour sensible et éphémère?..

Laisser un commentaire