Investigation sur les programmes/Corps accords et désaccords/Leena-Céline-Morgane

Il s’agit d’une séquence de 2 séances : travail sur le sujet du cadavre exquis. En trinôme, élaborer une créature hybride en pratique bidimensionnelle.

​Il s’agit, à partir de la citation du poète Jacques Prévert : “j’ai mis mon képi dans la cage et je suis sorti avec l’oiseau sur la tête.”, d’impliquer l’élève, susciter sa curiosité, le bousculer, le faire rêver.

Corps, accords et désaccords -Céline, Leena, Morgane

2 réflexions sur « Investigation sur les programmes/Corps accords et désaccords/Leena-Céline-Morgane »

  1. Présentée sous la forme d’un tableau détaillée, cette proposition d’enseignement est prometteuse. L’enjeu majeur tourne autour de la cohérence plastique, du passage d’un figure dessinée à une autre. Mettre l’accent sur les transitions d’une partie du corps à l’autre (agissant comme une contrainte posée), par le biais de collages, passages, liaisons plastiques afin de rendre vraisemblable l’être hybride crée. L’ajout d’un fond (peinture matiériste, tactile, collage de fragments de matières…) aux figures dessinées faciliterait l’homogénéisation de l’ensemble. Voir aussi le principe du syllabozo, notamment dans des ouvrages de littérature de jeunesse.
    Tester cette séance auprès. du groupe le lundi 24 Novembre pm prochain.
    Maintenez votre implication orale, de qualité, lors des cours à l’ESPE.
    Pascal Bertrand

  2. Approfondissement de la question d’enseignement après le test de la séance auprès d’un groupe de 3 élèves le 26/11/18 : séance 2, nouvelle contrainte : fondre les papiers découpés dans le dessin. Homogénéiser le tout. Les collages doivent être un liant et s’intégrer complètement dans le dessin de la séance 1 pour permettre le passage de la figure dessinée à une autre (pistes : correspondance des couleurs, des camaïeux, prolongements des lignes…)

Laisser un commentaire