Charline Péru – M2 TD1 – Séquence en GS autour de « Les tableaux de Marcel » d’Anthony Browne

Lors de mon stage en pratique accompagnée j’ai utilisé l’album de Anthony Browne: « Les tableaux de Marcel » avec des élèves de grande section.marcel 0 bis

Cette séquence d’Arts visuels se déroule en deux temps : découverte du monde axée sur l’histoire de l’art qui se déroule en 4 séances de 25 minutes et pratique des arts visuels en 3 séances.

Découverte du monde, un préalable à l’histoire des arts :

L’album de jeunesse d’Anthony Browne a été numérisé au préalable et disposé en diaporama sur le logiciel ActivInspire fournit avec le tableau numérique intéractif  (TNI) Promethean.

L’enseignant présente l’objet album, qui va être étudié. Puis, chaque page est affichée au TNI.

Séances 1 et 2 :

A chaque nouvelle page, l’enseignant interroge les élèves sur la composition de l’image. Ils repèrent les parties importantes dans un premier temps, puis les éléments dits « étranges » qui ne devraient pas se trouver dans le tableau.

marcel 5 (2)

Exemple :

1. Deux femmes et Marcel (connu car personnage principal de l’album) sont en train de travailler, d’autres personnes travaillent dans le champ au fond de l’image.

2. Les personnages du premier plan ont des pinceaux dans les mains pour terminer le dessin ; les animaux qui tirent la charrette sont des éléphants ; les roues de la charrette sont des lunettes ; un cochon est perché sur une brioche géante ; les bottes de paille sont des croissants …

marcel 7 (2)

Séances 3 et 4 :

Lorsque toutes les pages de l’album présentant des œuvres détournées ont été étudiées, certaines pages sont reprises. Une sélection est faite parmi les œuvres qui ne comportent pas de nus dans le tableau d’origine afin de ne pas troubler ces très jeunes enfants. On préférera attendre le cycle 3 pour étudier des œuvres qui pourraient être choquantes afin que les élèves aient la maturité suffisante pour comprendre une étude plus poussée des œuvres.

REVE DU PETIT MATIN (2)

Chaque page du diaporama du TNI présente un dessin de Marcel à gauche et trois œuvres du patrimoine à droite avec parmi, celle(s) dont Anthony Browne s’est inspiré pour faire son album.

A chaque nouvelle image du diaporama, l’enseignant demande à des élèves de décrire rapidement les œuvres de grands peintres. L’enseignant veille à donner le nom de chaque peintre aux élèves.

Puis un élève s’approche du TNI pour entourer avec le stylet l’oeuvre qu’il pense être la source d’inspiration de l’image de Marcel. A chaque fois, l’élève précise les éléments qui lui permet de rapprocher le dessin de Marcel à l’oeuvre connue.

Une trace écrite de cette séquence est réalisée lors d’un temps de regroupement sous forme de dictée à l’adulte.

Arts visuels et mise en pratique :

Une séquence d’arts visuels autour d’un peintre, Georges Seurat, prolonge cet enseignement en mettant les élèves en situation de production à partir d’une œuvre et d’une consigne donnée par l’enseignant.

L’enseignant présente 4 nouvelles oeuvres de Georges SEURAT : « La jeune femme se poudrant », « La parade », « Le chahut », « Le cirque » et l’oeuvre déjà vue dans Les tableaux de Marcel : « La baignade à Asnières ». Chaque oeuvre est décrite par la classe.

la baignade à Asnières 1883,1884

Une fois l’analyse des peintures faite, les élèves ont le choix de l’oeuvre qu’ils devront s’approprier.

Consigne : Colle des images ou matières à la place d’éléments de la peinture.

J’espère ne pas être tombée dans le  » fait à la manière de… « . Je voulais que chaque élève, après analyse, s’approprie l’oeuvre qu’il avait choisi en utilisant le collage et le volume.  A vous de vous faire votre avis…

J’ai voulu dans un premier temps, proposer aux élèves d’ajouter des éléments virtuellement grâce au logiciel gratuit « Tuxpaint ». Mais ma version ne me permettait pas d’insérer un fichier extérieur au logiciel. J’ai alors abandonné cette étape, ce qui est regrettable, car dans ce logiciel il y a la fonction « tampon » : les élèves choisissent parmi un large choix d’images et peuvent choisir la taille des éléments et les placer et replacer où ils le souhaitent sur la peinture. Cette fonction leur aurait permis de mieux comprendre la consigne et d’avoir le temps de réfléchir au travail final.

La dernière étape est de partir de l’oeuvre choisie en couleur et de découper dans des prospectus ou des matières et de les placer à des endroits précis afin de remplacer des morceaux précis de la peinture.

Les élèves découpent puis placent sans coller les éléments sur l’oeuvre, ce qui permet de laisser le temps de déplacer et de réfléchir, lorsque l’élève justifie sa production à l’enseignant il peut alors coller les matériaux ajoutés.

Je ne peux insérer les productions d’élèves car je n’ai pas l’autorisation des parents d’élèves.

Une réflexion sur « Charline Péru – M2 TD1 – Séquence en GS autour de « Les tableaux de Marcel » d’Anthony Browne »

  1. Utilisation astucieuse du TNI en lien avec l’enseignement de l’histoire des arts (merci d’ajouter ton article dans cette catégorie également.
    Merci de ta contribution.
    Pascal Bertrand

Laisser un commentaire