Chaînes culturelles répertoriées sur You tube, par discipline

Les chaînes YouTube culturelles et scientifiques francophones
Ce document recense les chaînes YouTube culturelles et scientifiques francophones potentiellement adaptées à un usage éducatif. Les chaînes sont rangées par discipline et chaque entrée indique le nom de la chaîne, cliquable, des mots-clefs, et sa description.
L’inventaire des chaînes Youtube culturelles et scientifiques francophones a été réalisé par Mathilde Hutin, avec le soutien de la Délégation générale à la langue française et aux langues de France, ministère de la Culture.

350 chaines Youtube

le référencement ici présenté a ouvertement vocation à fournir du matériel original pour hameçonner l’intérêt des apprenants, initier une discussion en formation ou en classe ou compléter un sujet traité, mais ne peut se substituer au travail du professeur, formateur ou médiateur ni remplacer un cours. Ensuite, la médiation indirecte que peut constituer une éducation aux médias et à l’esprit critique. Il est central, en effet, que les contenus ne soient jamais pris pour argent comptant : YouTube reste une plateforme d’Internet et, à ce titre, il convient d’être vigilant. Cette médiation est essentielle et le rôle du médiateur ou de la médiatrice ne saurait être assez souligné : c’est à lui ou elle que revient la charge de construire autour d’une vidéo le discours permettant aux apprenants de retenir la bonne information.

Analyser-Apprendre-transmettre-Voir avec UPOPI – Université Populaire des Images

Les images que nous voyons, les images qui nous regardent.

Qu’elle nous embrasse au cinéma ou qu’on la guide au bout de son doigt, toute image a son mot à dire. Nos usages comme les façons dont nous les regardons en disent long sur nous-mêmes.

Cette rubrique comporte des modules courts permettant de décrypter différentes formes audiovisuelles. Des conférences régulièrement captées complètent ces propositions afin de mieux cerner l’évolution de nos regards et des régimes de productions audiovisuelles.

  • Des frères Lumière à Scorcese en passant par Murnau, Vertov, Chaplin, Hitchcock ou bien encore la nature et les effets des sons composites dans le plan séquence de  » La soif du mal » d’Orson Welles,  la rubrique Le cinéma à la loupe invite à suivre le sens des images du grand écran, guidé par un son, une couleur, un mouvement…
  • Des clips, des séries, des machinimas et quelques spécimens pêchés dans l’océan des films amateurs postés sur la toile, telles sont les images auxquelles on s’intéresse dans la rubrique D’un écran à l’autre. Amusantes, belles, violentes ou angoissantes, souvent elles en disent autant sur ceux qui les regardent que sur ceux qui les réalisent.

Avec L’Homme à la caméra (1929), le Russe Dziga Vertov réalise un manifeste pour un art spécifiquement cinématographique, libéré de ses références littéraires et théâtrales.

http://upopi.ciclic.fr/analyser/le-cinema-la-loupe/le-super-heraut-du-cinema

Mini-leçons de cinéma sur le site d’Arte: « blow-up »…

Le site d’ARTE « BLOW-UP » de A à Z:

http://www.arte.tv/fr/blow-up-de-a-a-z/3541622.html

L’essentiel en images, ou presque, sur John CASSAVETES en 6 mn…

 

Le regard-caméra au cinéma, la preuve par l’image… un  » top five  » subjectif  de Jean-Luc GODARD à  Stanley KUBRICK…

 

Un exemple de « recut »: art de détourner les bandes annonces par un nouveau montage:

Le théâtre au cinéma d’ Ernst LUBITSH  à Woody ALLEN:

http://

 

Ou bien encore, un autre recut: le musée au cinéma:

Montage cut de plans appartenant à plusieurs films:

Psychose et Vertigo d’A. HITCHCOCK avec Kim Novak – dressed to kill et obsessions de B. De PALMA avec Angie Dickinson – Rêves de A. KUROSAWA – Bande à part de JL. GODARD avec Anna karina – Match point de W. ALLEN avec Scarlett Johansson – Thomas Crown de J. MAC TIERNAN avec René Russo et Pierce Brosnan…

http://

 

Enfin un regard cinématographique  sur la vie des peintres ou des gestes artistiques exercés lors du processus de création:

http://

 

 

 

modifier les sous-titres d’un extrait de film… apprendre en s’amusant

Sur remexito.fr, une plateforme en ligne permet de changer les sous-titres d’extraits de films:

l’occasion de travailler autrement des compétences langagières et numériques avec vos élèves…

Ici, une modification rudimentaire par les sous-titres, d’une scène culte de Taxi Driver de F.F. Coppola en 1976.

Le fameux monologue de R. De Niro face à son reflet dans la glace, « you talking to me – tu me parles » est détourné en « tu veux ma photo »…

http://www.remixito.fr/tv-cinema/scene-culte/taxi-driver/tu-veux-ma-photo-9.html

 

 

Transmettre le cinéma…

De l’école au cinéma, en passant par le collège au cinéma puis lycéens au cinéma…le site TRANSMETTRE Le cinéma présente des analyses de séquence, des extraits, des bandes annonces, des images de la culture facilement exploitables avec des élèves:

Exemple à partir du bal des Vampires de Polanski réalisé en 1968 : la scène de l’enlèvement de Sarah. L’occasion d’étudier la nature des sons entendus, le rôle et l’alternance des plans, la place et les mouvements de la caméra, l’atmosphère crée par les lumières et les textures filmées, la volonté de désacraliser le fim de vampires…
Lisez également des articles très bien écrits sur le synopsis, le générique, la mise en scène de chaque film étudié…
exemples:
autour d’A bout de souffle de JL Godard réalisé en 1960

Emprunt et citation…. Ok Go Vs G. Rousse

Emprunt et citation de la démarche artistique de Georges Rousse http://www.georgesrousse.com/actualites/

ou Felice Varini  http://www.varini.org/05vid/vid01.html

par un groupe de rock alternatif américain, .OK Go… leurs  clips tonitruants déstabilisent notre perception..

Premières journées « Numérique et lieux de diffusion de l’art contemporain »

12.10.2015Présentation

Les structures de production et diffusion de l’art contemporain se sont emparées des nouveaux outils numériques pour transformer leurs modes de communication, de médiation, d’exposition et d’édition ; ces innovations ne sont pas seulement technologiques, mais impliquent de nouveaux rapports avec les publics – in situ et sur la toile – et de nouveaux types de collaboration et d’organisation au sein de l’équipe, sur le territoire, entre institutions.

A partir d’exemples concrets, ces journées, qui ont eu lieu au musée d’art moderne et contemporain de Strasbourg les 8 et 9 octobre 2015, ont été l’occasion de partager ces expériences audacieuses en prenant connaissance, au-delà de produits finis, des diagnostics posés, des méthodes élaborées, des collaborations nécessaires et des évaluations en cours.

Beaucoup de choses sont à inventer, mais comment faire pour qu’elles aient du sens et stimulent la relation des publics – les plus divers – avec les démarches artistiques contemporaines ? Comment une stratégie numérique peut-elle s’inscrire dans le projet artistique et culturel d’un établissement ?

Ces deux journées ont pour vocation de faire émerger ces interrogations en proposant des réponses fruit des expériences et des regards d’artistes, designers, développeurs et professionnels des structures de diffusion et de production de l’art contemporain. Elles concourent aussi à jeter les bases d’une réflexion plus générale impliquant l’ensemble des acteurs de la recherche en art.

Musée d’art moderne et contemporain de Strasbourg.

 

Colloque Strasbourg_Journees numeriques 2015-1

Norman McLaren – A Phantasy in Colors – 1949 et Hans Richter en 1921

Sur une musique du jazz men, Oscar Peterson, Norman Mc Laren rythme la couleur…

Hans Richter module des formes dans le champ filmé…