Destination: la grande rêverie par Mahe Jonathan

Destination: la grande rêverie

par Mahe Jonathan

Destination la grande rêverie.

Il était tard, dans ma petite maison douillette du fin fond de la Bretagne. Je me blottissais confortablement dans mon petit lit, quand tout à coup, une sorte de fée ou de sorcière apparue. Elle prit son gros grimoire marron et usé et récita une formule bien étrange. Me voilà sous le coup d’un sort.

Longtemps je résistais mais peu à peu mes yeux clignotèrent et le sort fit effet. Me voilà embarquer dans une grande théière rouge avec des voyageurs étranges : un chat, un chien, et un vieux rat tenant un billet où il était écrit direction : la grande rêverie. Quelle était cette bourgade étrange où l’on me transportait de force ?

La route fut longue sur le périphérique fait de pain d’épices. Notre étrange bolide se fit même doubler par Jojo lapin en personne, il avait une étrange moto volante, il se rendait vers la ville pour y acheter des carottes chez les Dupont et Dupond, reconvertis pour l’occasion, eh oui c’est la crise pour tout le monde, Tintin et Milou ont fait faillite eux aussi.

Notre bolide était bien dangereux à mon goût après avoir foncé dans une commode en suspension conduit par un jeune garçon, nous tapions dans une banane géante. Mr poisson, le policier de la ville nous dit de faire un peu attention car une poule pondeuse mettait bas par le dos à l’entrée de la ville. Oui suis-je ???

La pancarte d’entrée dans la ville m’indiqua ma destination : la Grande rêverie, lieudit du champignon géant.

Les gens qui y vivaient avaient des mœurs très étranges: un chat parcourait le ciel en avion, un poussin voyageait tranquillement sur sa baguette de pain, tandis qu’une étrange course se préparait entre un poussin sur son escargot-moto et un lion sur une petite mobylette, le tout arbitrer par Mr Bonhomme de neige qui résistait bizarrement bien au 35 ° C ambiant.

On me fit signe de descendre et d’embarquer dans un petit bateau de fortune dont le capitaine était un nounours que je semblais connaître. Chouette ! Notre embarcation était similaire à celle du capitaine crochet ! Peut-être que ma destination finale était le pays imaginaire finalement comme Peter pan !?

Mon voyage se fit en plusieurs étapes, en effet à peine, assis sur ce petit bateau qu’une étrange sonnerie retentit, un long tourbillon m’emporta et me ramena dans mon petit lit.

7 h il est l’heure de se lever !

Je compris à ce moment que la fée en question qui me jeta le sort n’était que ma maman me racontant une jolie histoire pour m’endormir. Le sort finalement était celui de rêver. Ma maman me donna la formule magique pour retourner dans ce pays étrange. Deux formules sont possibles, nombreux grimoires sont à ta disposition, tu dois les lire pour rêver, mais le comptage des moutons peut aussi te servir.

Ma journée commença et je n’espérais qu’une seule chose continuer mon voyage le soir prochain….