Entre réel et imaginaire : la fragmentation d’un espace

Solène Le Guen
France Corbel
Julie Claireaux

Nous avons choisi d’aborder chacun des trois axes du cycle 3 dans notre proposition pédagogique et nous nous sommes intéressées plus particulièrement aux questionnements de la ressemblance, des différentes catégories d’images et la mise en regard et en espace pour le premier La représentation plastique et les dispositifs de présentation ; au questionnement de l’espace en trois dimensions pour le second Les fabrications et la relation entre l’objet et l’espace ; enfin, aux questionnements des effets du geste et de l’instrument, à la matérialité et la qualité de la couleur pour le dernier axe La matérialité de la production plastique et la sensibilité aux constituants de l’oeuvre.
Gordon Matta-Clark, "Splitting" 1974
A partir du dialogue autour des « building cuts » de Gordon Matta-Clark, il s’agira pour les élèves d’investir l’environnement du collège, par groupe de trois ou quatre, en photographiant un espace clos de leur choix et en les invitant à y introduire un regard personnel. Ensuite, les images obtenues (limitées à trois par élèves) seront transformées soit de manière numérique, soit de manière plastique selon trois paramètres : la découpe, le contraste et la couleur. Le travail de Felix Schramm sera alors abordé. Enfin, les groupes devront assembler, composer leurs travaux sur un format raisin qui sera accroché dans l’espace précédemment photographié. Tout en s’exprimant sur leur propres compositions et celles de leurs pairs, ils devront être particulièrement attentif à la notion d’écart qui se dégage entre la représentation d’un espace réel et la création d’un espace imaginaire.

 

 

Proposition pédagogique