Mise en avant

Bienvenue à bord pour un voyage autour du Blog…

Cap sur Master Islands

 à la barre

Bonjour à toutes et à tous,

c’est sur ce blog que vous déposerez ou consulterez des articles en Arts Plastiques des MASTER 1er et second degré comprenant: Des productions d’étudiants réalisées lors des T.P.et T.D.  en Arts plastiques,  des pistes pédagogiques,  des situations d’apprentissages,  des travaux  d’élèves, des liens artistiques, des infos sur l’actualité des arts, des suggestions et ressentis…

Vos publications serviront de base à l’évaluation continue  des semestres en Master métier de l’enseignement et de la formation 1er et 2 ème degré.

Surfez sur nos mots-clefs, nos différentes catégories et lancez-vous

Didacticiel Blog ( quelques icônes ont changé depuis les récentes mises à jour, mais la procédure reste identique)

Conseils-méthodologiques-pour-l’écriture-des-articles ( destinés plutôt au second degré mais la démarche peut être suivie par les professeurs des écoles)

Pensez  aussi à noter précieusement votre identifiant, votre mot de passe ainsi que  l’adresse du lien :http://blog.espe-bretagne.fr./blog-artsvisuel-m1m2-sb

Plastiquement vôtre, BERTRAND Pascal pascal.bertrand@espe-bretagne.fr

Formateur à temps-plein en Arts Plastiques -Multimédia et Cinéma  

MASTER MEEF 1er et second degré sur le site de l’ESPE de RENNES.

Responsable de mise en oeuvre du parcours arts plastiques en Master 1 du second degré.  

Etude d’un physalis, ou « l’amour en noir et blanc »

Cloé GICQUEL – Camille FROGER – Virginie ROYOUX

« L’amour en cage »

C’est l’un des noms donnés à cette plante mystérieuse qu’est le physalis. Sa frêle architecture renferme en effet un trésor : un fruit. C’est de ce petit nom plein de poésie que nous sommes parties et de cette question : Comment représenter non pas à quoi ressemble le physalis, mais ce qu’il nous    = évoque ? Comment représenter sans copier ? Peut-on utiliser des matériaux recyclés pour représenter un référent végétal ?

A partir de ces questionnements, nous avons pu expérimenter et explorer ce que nous évoquait le référent, pour aboutir à une représentation basée sur les jeux d’ombres et de lumière, que nous vous laissons découvrir…


Touche de Physalis

Projet de Kimberley David et de Nadège Gazengel

Avez-vous déjà touché un physalis ?

Nous avons souhaité vous faire expérimenter l’art part le toucher, grâce à la gravure, fermez les yeux et ressentez…

Mots clés: gravure, relief

SCULPT’ON PHYSA LISSE

D’ Emmanuelle CROUGNEAU, Julien BAILLET, Océane ROULIN

Master1MEEF PE Groupe D1

C’est à trois que nous nous sommes accordés pour exprimer un parcours visuel, tactile et sensuel du physalis… Du bloc géométrique de départ une forme, des formes sensuelles vont émerger… Parcourir du regard, dessiner… Tailler, lisser, polir, creuser, évider, pour exprimer la sensualité, la fragilité d’un instant gravé… Rendre sensible une perception, des perceptions du référent, signifie d’accepter son écart et les caractéristiques du matériau. 

A travers la pratique de la sculpture, par la pratique de la taille dans un bloc de béton cellulaire, comment exprimer une forme légère sensible, naturelle, végétale se référant au physalis, cage d’amour sensible et éphémère?..

La feuille qui ne voulait plus n’être qu’une feuille.

Leandra Hänni, Delel Boughanmi, Anne-Laure Audren

Comment la physalis peut-elle devenir une boîte ?

Comment une feuille de papier peut-elle devenir une

oeuvre plastique en trois dimensions ?

Physalis : quand éphémère rime avec mystère…

Lucile MAGAND – Elise MAHE – Karine LAVALLEE (M1 PE A2)

La création d’un mobile sonorisé nous a permis de travailler la notion du volume, tout en exprimant transparence, légèreté et équilibre. C’est le mystère du physalis qui a orienté notre recherche plastique et sonore, par l’utilisation de matériaux traduisant le physalis dans son état de fleur sublimée. La cohérence de l’oeuvre se trouve renforcée par l’ajout d’un univers sonore sur base de travail vocal comme un écho à la nature…

Comment retranscrire émotions et ressentis à partir du vivant ?
Comment représenter l’éphémère, la transparence, la légèreté, la fragilité et le mystère à partir du physalis ?
Représenter, est-ce reproduire ?



« Le travail de l’artiste est toujours d’approfondir le mystère. » Francis Bacon

Le physalis : les apparences peuvent être trompeuses.

Laëtitia LE NOUVEAU, Théophène LE MEUR, Raphaëlle RAULT.
Master 1 PE Groupe TP A2

D’ordinaire dans son évolution le fruit du physalis va de la couche la plus épaisse à la couche la plus fine. Nous avons choisi de réaliser l’inverse.
Notre physalis se protège grâce à ses couches de couleurs chaudes de plus en plus épaisses. Se protéger de quoi vous demandez-vous ? Et bien pourquoi pas des regards qui, dans une exposition, sont parfois bien critiques…
Pour le reste, à vous d’imaginer, de supposer, n’êtes-vous pas là pour ça après tout ?

Questions d’apprentissage :
De quelle manière exprimer sa vision du monde naturel à partir du physalis ?
De quelle manière utiliser l’opacité sans cacher ?


Le temps de la Physalis

Delphine BOULLÉ – Damien BERLATIER – Caroline FAUJOUR

Comment représenter le temps ?
Écart entre le réel et la représentation ?
Comment présenter un élément naturel à partir d’un matériel artificiel ?

A partir d’une branche de physalis, nous avons choisi de représenter les différentes étapes de la vie de cette plante. Pour cela, nous avons utilisé différentes matières, textures, procédures.
Notre démarche est développée dans notre article ci-dessous.


Croquis d’étudiant PLC Arts Plastiques

Memento Physalis

Trinôme : ALFONSI Océane , COLOMBEL Sabrina, DELOUMEAU Agathe

Il sera présenté dans cet article comment nous nous sommes appropriés le thème imposé « une branche de Physalis ». Nous présenterons notre pratique plastique, les références artistiques invoquées, et comment cela peut-être adapté comme séance d’apprentissage pour des élèves de Cycle 3. En lien avec l’histoire des arts nous avons travaillé autour des vanités et de la nature morte, par décomposition de la physalis.

->Comment représenter une nature morte par technique de décomposition ?
-> En quoi le changement de point de vue modifie-t-il la perception d’une oeuvre?                                                                             

-> Comment détourner l’utilisation d’un objet du quotidien?

-> Comment lire une oeuvre ?

noir et blanc
nature morte
couleur
perspective 
découpage
assemblage
décomposition
projection
peinture
photographie
geste
espace
point de vue
lumière
vanités
temps
tableau
exposition